Le Conseil de sécurité “recommande” Guterres pour un second mandat à la tête de l’ONU

Antonio Guterres,ONU

Le Conseil de sécurité de l’ONU a « recommandé » mardi à l’Assemblée générale, l’organe plénier des Nations-Unies, de reconduire Antonio Guterres, l’actuel Secrétaire général de cette organisation, pour un second mandat de cinq ans.

La Charte des Nations-Unies prévoit que le Secrétaire général soit nommé par l’Assemblée générale sur recommandation du Conseil de sécurité. Il s’agit d’un processus en deux étapes: une recommandation de l’instance exécutive de l’ONU suivie d’une décision prise par l’Assemblée générale, qui rassemble les 193 Etats membres de l’organisation.

Les Quinze membres du Conseil se sont réunis mardi matin à huis clos pour décider de la suite à donner à la candidature de M. Guterres, unique prétendant officiel à ce poste.

L’Assemblée générale devrait se réunir le 18 juin pour le confirmer pour un second mandat en tant que Secrétaire général pour la période 2022-2026, a indiqué l’ambassadeur de l’Estonie à l’ONU et président du Conseil de sécurité pour le mois de juin, Sven Jürgenson, lors d’un point de presse.

Afghanistan | Que s’y passe t- il vraiment ?

Le président du Conseil a qualifié Antonio Guterres d’ »excellent Secrétaire général » capable de rapprocher les positions et de « parler à tout le monde », estimant qu’il s’est « montré digne de ce poste » tout au long de son premier mandat.

Réagissant à la recommandation du Conseil, M. Guterres, 72 ans, s’est déclaré « honoré » et « très reconnaissant aux membres du Conseil pour la confiance qu’ils m’ont témoignée. Ma gratitude s’étend également au Portugal pour m’avoir proposé à nouveau ».

« Ce fut un immense privilège d’être (…) à la tête des femmes et des hommes extraordinaires de cette Organisation depuis quatre ans et demi, alors que nous avons été confrontés à tant de défis complexes », a-t-il dit dans une déclaration de presse.

« Poursuivre, en tant que Secrétaire général des Nations-Unies, les buts et principes de la Charte est un devoir des plus nobles. Je serais profondément touché si l’Assemblée générale me confiait les responsabilités d’un deuxième mandat », a-t-il conclu.

C24 | Pour Sainte-Lucie, l’initiative marocaine d’autonomie est “la seule solution sérieuse et réaliste” au différend sur le Sahara

LR/MAP

,

Voir aussi

Banjul,Gambie,OCI,Comité Al Qods,Roi Mohammed VI

Banjul | Projection d’un documentaire sur le 50è anniversaire de l’OCI et le rôle du Comité Al Qods, présidé par SM le Roi

Un film documentaire sur le 50ème anniversaire de l’Organisation de la coopération islamique (OCI) qui …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Captcha Plus loading...