L’Aïd ses règles et conditions VS Covid ses tests et vaccins

Aïd Al Adha,Covid-19

Pour la deuxième année consécutive, les Marocains vont célébrer Aïd Al Adha dans des conditions particulières. Depuis que le nouveau Coronavirus (Covid-19) est parmi nous, nos vies et relations familiales ont été totalement chamboulées. Dans ce contexte sanitaire inédit, les fêtes religieuses ont beaucoup perdu de leurs dimensions conviviale et humaine.

Face à la montée en flèche du nombre de nouvelles infections à la Covid-19 et ses variants qui n’en finissent pas, beaucoup de pays se retrouvent contraints de resserrer la vis et décider de nouvelles mesures de restrictions.  

Pour sa part, le Maroc adopte une approche souple. Ainsi, plusieurs restrictions édictées dans le cadre de la lutte contre la pandémie sont aujourd’hui allégées. Il s’agit notamment, du couvre-feu ramené à 23 heures au lieu de 20 heures, la réouverture des cafés, restaurants, hammams, salles de sport et de cinéma.  Cet assouplissement intervient alors que les Marocains, aussi bien nationaux que ceux résidant à l’étranger s’apprêtent à célébrer Aïd Al Adha. Sur Hautes instructions de SM le Roi Mohammed VI, des réductions exceptionnelles sont appliquées pour les billets d’avions, de trains, bateaux et d’hôtels, au profit de la communauté marocaine qui vit à l’étranger. L’objectif est de leur permettre de passer les vacances d’été et célébrer l’Aïd El Kebir parmi les leurs, après plus d’une année d’éloignement forcée en raison de la crise sanitaire qui frappe le monde depuis début 2020. 

Pour les Marocains, Aïd Al Adha revêt une importance majeure. Toutefois, cette fête religieuse ne se limite pas au seul rituel du sacrifice. Des préparatifs un peu spéciaux précédent, accompagnent et suivent ce grand moment unique, riche en symbolique et en valeurs. Avant le jour J, les marchés populaires, les grandes surfaces et les commerces de proximité, connaissent une grande affluence, pour s’approvisionner  en denrées alimentaires, ustensiles de cuisine, petit et gros électroménager, mais aussi et surtout, acheter des quantités suffisantes d’épices. Au Maroc, les condiments sont pour sublimer les recettes et spécialités culinaires spéciales Aïd Al Adha.

A moins d’un revirement de dernière minute, l’Aïd El Kebir 2021 aura des allures presque normales. Attention toutefois à ne pas crier victoire trop vite. Le nouveau Coronavirus qui connait plusieurs mutations, circule toujours sur le territoire national. Au moment où plusieurs pays sont submergés par les variants Alpha, Bêta, Gamma et Lambda, c’est le variant Delta qui se propage au Maroc, ciruculant dans 4 régions du Royaume. Pas plus tard que le 14 juillet 2021, le ministre de la Santé, Khalid Aït Taleb, a mis en garde contre le risque accru d’une rechute épidémiologique si les citoyens ne respectent pas les mesures barrière et les règles d’hygiène pour endiguer la propagation du virus.

Le ministre de la Santé a de vraies raisons de s’inquiéter. Un total de 2.257 nouveaux cas d’infection au Coronavirus, ont été enregistrés au Maroc en l’espace de 24 heures (du 13 au 14 juillet 2021). Les nouvelles contaminations ont été recensées dans les régions de Casablanca-Settat (983), Marrakech-Safi (337), Rabat-Salé-Kénitra (322), Souss-Massa (264), Tanger-Tétouan-Al Hoceima (107), Fès-Meknès (70), Drâa-Tafilalet (48), l’Oriental (33), Dakhla-Oued Eddahab (26), Béni Mellal-Khénifra (26), Laâyoune-Sakia El Hamra (25) et Guelmim-Oued Noun (16).  Parallèlement, le Maroc poursuit sa campagne nationale de vaccination contre la Covid-19 qui a été élargie à partir du 9 juillet 2021, aux personnes âgées entre 35 et 39 ans. Le 13 juillet, un nouveau lot du vaccin Sinopharm, contenant deux millions de doses, est arrivé au Maroc.

Sous la conduite de SM le Roi Mohammed VI, les autorités marocaines multiplient les efforts pour préserver la santé des citoyens, tout en veillant à maintenir un bon fonctionnement de l’économie nationale. Si tous ces efforts sont consentis, ce n’est certainement pas pour qu’une catégorie de citoyens menace de tout flanquer en l’air, en bravant les mesures sanitaires édictées par les autorités pour faire face à une pandémie qui n’a pas fini de nous surprendre. 

L’amour de la patrie, la maturité et la responsabilité, sont autant de qualités qui doivent apparaitre aujourd’hui, plus qu’hier. Faisons en sorte que la saison estivale et Aïd Al Adha, se déroulent dans la joie et la bonne humeur. La Covid-19 a déjà fait assez de victimes comme ça! L`heure est grave. Faisons bloc contre ce mal mondial, en prenant en main nos responsabilité pour éviter à notre pays un retour à la case départ, aux conséquences économiques et sociales dévastatrices.

En août 2020, à l’occasion de la célébration de Aïd Al Adha, le nombre de cas de contaminations au nouveau Coronavirus avait considérablement augmenté. La situation épidémiologique peut donc basculer à n’importe quel moment.   

Restons vigilants et Aïd Moubarak Saïd !

Mohcine Lourhzal

Voir aussi

Maroc-Tunisie

Covid | Arrivée à Tunis du premier lot de l’aide médicale d’urgence ordonnée par SM le Roi

Les trois avions militaires des Forces Armées Royales transportant le premier lot de l’aide médicale …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Captcha loading...

Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies. En savoir plus.