Gestion de crise, Big Data, économie de services… | Quels nouveaux rôles pour l’Etat?

Colloque international sur les finances publiques,Gestion de crise,Big Data,économie

Pour Nadia Fettah Alaoui, les finances publiques constituent un enjeu majeur.

Prenant la parole lors de la cérémonie d’ouverture de la 14ème édition du Colloque international sur les finances publiques, la ministre de l’Economie et des Finances a indiqué que les finances publiques ont démontré leur importance, dans la mesure où elles permettent, si bien gérées, d’assurer l’avenir de l’Etat social, en tant que stratégie nationale, sous la conduite et suivant les Hautes orientations de SM le Roi Mohammed VI.

Réinventer les finances publiques

Dans ce sens, Nadia Fettah Alaoui a mis l’accent sur la nécessité de réinventer les finances publiques sur la base d’acquis solides, en y associant le secteur  privé et la société civile. Il s’agit selon l’argentière du Royaume, d’assurer un meilleur avenir pour les générations futures, en prenant les décisions qui s’imposent actuellement, mais aussi et surtout en donnant un nouveau coup d’accélérateur à la mise en œuvre des réformes à même de garantir des finances publiques à la hauteur de la vision Royale pour le Maroc de demain. Pour atteindre cet objectif, la ministre de l’Economie et des Finances a été claire pour dire qu’il est désormais impératif «d’ouvrir plusieurs fronts» à la fois, qu’ils soient anciens ou nouveaux, pour faire face aux défis relatifs aux finances publiques, notamment sur les plans social et économique, mais également sur le plan du financement de l’action publique dans sa globalité.

Se préparer à affronter les défis 2.0

Nadia Fettah Alaoui n’a pas manqué de rappeler que le Maroc et avec lui tous les pays du monde, auront à affronter de nouveaux défis tout au long de ce 21ème siècle. Parmi ces nouveaux défis, la responsable gouvernementale a insisté sur les challenges liés au Big Data, à l’Intelligence Artificielle (IA), outre les défis afférents à la globalisation et la prééminence de l’économie de services. «Le Big Data et l’intelligence artificielle peuvent être d’une aide précieuse pour la construction de nouveaux modèles prédictifs pour les finances publiques de demain, en matière de politiques budgétaire, fiscale ou encore en ce qui concerne l’endettement public», a dit Nadia Fettah Alaoui, lors de l’ouverture de la 14ème  édition du Colloque international sur les finances publiques, tenue les 19 et 20 novembre 2021 au siège de la Trésorerie Générale du Royaume (TGR), en partenariat avec la FONDAFIP (Association pour la Fondation Internationale de Finances Publiques). 

Lire aussi
Accélérer les réformes pour développer le marché de la dette privée

Crise sanitaire et rôle salutaire

Après avoir mis en avant le rôle économique de l’Etat et son intervention qui s’est avérée nécessaire et efficace à différentes occasions, surtout en ces temps de crise sanitaire due au nouveau Coronavirus (Covid-19), la ministre de l’Economie et des Finances a rappelé que depuis l’avènement de ladite crise, l’Etat est intervenu de différentes manières, soit pour l’allocation des ressources, la redistribution des revenus ou pour la régulation de cette conjoncture inédite. Suivant la même logique, Nadia Fettah Alaoui a indiqué que l’Etat s’assigne également une  fonction de veille stratégique et d’intelligence économique. Cette dernière fonction, a-t-elle poursuivi, a pour vocation de faire sortir l’action de l’Etat d’une optique conjoncturelle vers une approche stratégique et long-termiste. Pour ce faire, la ministre de l’Economie et des Finances a estimé que l’intervention des pouvoirs publics doit désormais s’inscrire dans une démarche stratégique globale, permettant d’appréhender via des projections prédictives, la vraie portée des enjeux et tendances d’avenir, en tirant notamment profit de la profusion de l’information et des nouveaux moyens à mettre à la disposition de l’Etat pour son traitement.

HZ

Voir aussi

Sahara marocain,Laâyoune,Dakhla,Guerguerat,Tindouf,Anniversaire Marche Verte Maroc,SM le Roi Mohammed VI,port Dakhla Atlantique

Provinces du Sud | Dakhla Atlantique, nouveau fleuron dans le paysage portuaire marocain

Projet structurant du modèle de développement des provinces du Sud, le futur port Dakhla Atlantique …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Captcha Plus loading...