FRANCE/ RENAULT-PSA | Les propos de Bruno Le Maire

FRANCE/ RENAULT-PSA | Les propos de Bruno Le Maire

Le gouvernement français n’exigera pas que le constructeur automobile Renault s’engage à ne fermer aucun site industriel en France, a affirmé lundi le ministre de l’Economie et des Finances, Bruno Le Maire.

Mercredi, le premier ministre Edouard Philippe avait indiqué que l’Etat, qui est actionnaire du constructeur, sera intransigeant sur la préservation des sites de Renault en France, après des rumeurs sur une éventuelle fermeture d’au moins quatre sites du groupe en France.

Nous serons attentifs à chaque emploi, mais nous sommes attentifs à laisser la possibilité à Renault d’adapter son outil de production, a expliqué le ministre de l’Economie sur les chaînes BFMTV et RMC.

Dire qu’il n’y aura pas de suppression de poste ce ne serait pas raisonnable, responsable de le dire, a-t-il expliqué, précisant que le président Emmanuel Macron fera mardi des annonces fortes pour soutenir le secteur automobile.

Ces annonces s’articuleront autour de trois grandes orientations, à savoir la relance de la demande et le renouvellement du parc auto pour moins d’émissions de CO2, le soutien aux PME et l’engagement des constructeurs de localiser la production des véhicules nouveaux en France.

Dans le cas de Renault, le ministre a expliqué que le constructeur automobile doit prendre l’engagement de devenir actionnaire de l’alliance pour les batteries électriques, créée pour produire les batteries électriques afin de remplacer les importations de Chine ou de Corée du Sud alors que la batterie va représenter 30 à 40% de la valeur du véhicule.

Il faut rapatrier la production de valeur, et donc la production de batteries en France. Nous l’avons fait avec cette alliance sur les batteries franco-allemande. Dedans il y a Peugeot, Total, ce grand producteur de batteries qu’est Saft, mais il n’y a pas Renault, (…) Ce que nous voulons c’est que le deuxième constructeur soit actionnaire et participe à cette alliance, a insisté le ministre.

S’agissant de la production en France de voitures électrifiées, Bruno Le Maire a estimé qu’il “n’est pas question pour nous de faire un plan pour l’industrie automobile sans que les deux grands constructeurs, PSA et Renault, ne prennent des engagements de localisation de leurs véhicules nouveaux en France, pour qu’il y ait de l’activité et de la production technologiquement avancée en France, en particulier les véhicules hybrides, les véhicules électriques et peut-être demain les véhicules à hydrogène sur notre territoire”.

Selon les médias, Renault envisage de fermer quatre sites en France dans le cadre d’un plan de 2 milliards d’euros d’économies qui serait dévoilé fin mai. Le gouvernement français avait annoncé récemment une mesure d’aide à Renault consistant en une garantie de prêt de 5 milliards d’euros pour atténuer l’impact économique de l’épidémie de coronavirus.

LR/MAP

Voir aussi

usa froid polaire

USA | Toujours un froid polaire, l’électricité progressivement rétablie

L’électricité était progressivement rétablie mais des centaines de milliers de foyers étaient toujours privés de …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies. En savoir plus.

Cookie settings

Below you can choose which kind of cookies you allow on this website. Click on the "Save cookie settings" button to apply your choice.

FunctionalOur website uses functional cookies. These cookies are necessary to let our website work.

AnalyticalOur website uses analytical cookies to make it possible to analyze our website and optimize for the purpose of a.o. the usability.

Social mediaOur website places social media cookies to show you 3rd party content like YouTube and FaceBook. These cookies may track your personal data.

AdvertisingOur website places advertising cookies to show you 3rd party advertisements based on your interests. These cookies may track your personal data.

OtherOur website places 3rd party cookies from other 3rd party services which aren't Analytical, Social media or Advertising.