Flambée des contaminations au Covid en Tunisie | Prolongation de la fermeture des écoles

Tunisie,COVID-19,vaccin

Les autorités sanitaires tunisiennes ont annoncé, mercredi, la prolongation de la fermeture des écoles dans le pays qui a enregistré la veille 119 nouveaux décès causés par le COVID-19.

Cette décision, qui s’inscrit dans le cadre d’une panoplie de mesures visant à limiter la propagation de la pandémie, a été annoncée par la porte-parole officielle du gouvernement tunisien, Hasna Ben Slimène lors d’une conférence de presse tenue à l’issue d’une réunion de la commission nationale de lutte contre le coronavirus.

Elle a précisé qu’”il a été décidé de suspendre les cours pour les niveaux d’enseignement primaire, de base et du secondaire à l’exception des classes concernées par les examens nationaux”, appelant les parties intervenantes à aménager le calendrier scolaire en fonction de la période de suspension des cours pour des raisons sanitaires.

La commission nationale de lutte contre le coronavirus a aussi décidé la poursuite de l’enseignement à distance dans les établissements de l’enseignement supérieur à l’exception des niveaux concernés par les concours nationaux nécessitant des cours en présentiel intégré et des stages en présentiel, recommandant aux gouverneurs à appliquer les mesures appropriées, selon la gravité de la situation épidémique dans chaque région.

Selon la responsable, les décisions et mesures liées au protocole sanitaire, annoncées précédemment, demeurent en vigueur jusqu’au 16 mai en vue de limiter la propagation du coronavirus.

Elle a ajouté qu’il a été décidé de même d’imposer un confinement sanitaire obligatoire pour les voyageurs en provenance de l’étranger qui seront tenus aussi d’effectuer un test PCR entre les 5e et 7e jours du confinement, outre l’élaboration d’un projet de loi sur l’état d’urgence sanitaire qui sera soumis prochainement au parlement.

Pour sa part, la directrice générale de l’observatoire national des maladies nouvelles et émergentes Nissaf Ben Alaya a déclaré que ce projet de loi sur l’état d’urgence sanitaire comporte les mesures et sanctions encourues en cas de non-respect du protocole sanitaire, lié à la propagation du coronavirus.

Ben Alaya a fait savoir que ce projet de loi permettra l’application des différentes mesures de prévention et la circulation entre les villes, signalant que “la situation est très grave” en ce qui concerne le nombre de contaminations par le Covid-19, des patients hospitalisés et du nombre des décès.

Depuis le 2 mars 2020, la Tunisie compte 305.313 cas confirmés de COVID-19 et 10.563 décès.

Plus de 45 jours après le démarrage de la campagne nationale de vaccination, quelque 345.914 Tunisiens sont vaccinés dont 74.785 ayant reçu une deuxième dose.

LR/MAP

Voir aussi

Tunisie,Kaïs Saïed

Tunisie | Le président démet le chef du gouvernement et suspend les travaux du parlement

Le président tunisien Kaïs Saïed a annoncé dimanche soir avoir suspendu les travaux du parlement …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Captcha Plus loading...

Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies. En savoir plus.