Investiture de Joe Biden | Donald Trump absent. Un fait inédit ?

Donald Trump cérémonie d'investiture

Donald Trump n’est pas le premier Président américain sortant à ne pas prendre part à la cérémonie d’investiture de son successeur à la Maison Blanche.

Plusieurs cas similaires ont été relevés, tout au long de l’histoire des Etats-Unis d’Amérique. Le dernier en date, remonte à 1869.

John Adams (1801)

En 1801, John Adams, premier locataire de la Maison-Blanche (inaugurée en 1800), quitte Washington le matin de la cérémonie de l’investiture de son successeur. La raison avancée est une tentative d’apaisement des tensions dans la capitale pour une investiture dans le calme de Thomas Jefferson.

John Quincy (1829)

John Quincy Adams est battu aux élections de 1828 par Andrew Jackson. Il s’éclipse de la Maison Blanche la veille de l’investiture de son rival en mars 1829.

Andrew Johnson (1869)

Successeur d’Abraham Lincoln après son assassinat, Andrew Johnson n’a pas réussi à être le candidat du parti républicain pour l’élection. L’honneur incombe à Ulysses S. Grant. Après la large victoire de ce dernier aux élections de 1868, il refuse obstinément d’assister à la cérémonie de son grand rival. Johnson restera jusqu’à la dernière minute dans les bureaux de la Maison-Blanche à signer des documents.

Lire aussi
Le Royaume d’Eswatini salue la décision des USA de reconnaître la marocanité pleine et entière du Maroc sur son Sahara

Les cas de force majeure  

D’autres présidents américains n’ont pas assisté à l’investiture de leur successeur, mais pas par choix. En 1921, les problèmes de santé de Woodrow Wilson l’empêchent d’être présent pour la cérémonie. En 1974, Richard Nixon a démissionné de son poste de Président, suite au scandale du Watergate, et a déjà quitté les lieux quand son vice-président Gérald Ford prend la relève.  Enfin, il existe des cas extrêmes. Assassiné en 1865, Abraham Lincoln n’a, de fait, pas pu assister à la cérémonie d’investiture d’Andrew Johnson à la tête des Etats-Unis. Idem pour Lyndon B. Johnson, après l’assassinat de John F. Kennedy en 1963.

LR

Voir aussi

Discours Royal,SM le Roi Mohammed V,Parlement

SM le Roi adresse un discours au Parlement à l’occasion de l’ouverture de la 1ère session de la 1ère année législative de la 11ème législature

Sa Majesté le Roi Mohammed VI, que Dieu L’assiste, accompagné de SAR le Prince Héritier …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Captcha Plus loading...

Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies. En savoir plus.

WeePie Cookie Allow cookie category settings icon

Cookie settings

Below you can choose which kind of cookies you allow on this website. Click on the "Save cookie settings" button to apply your choice.

FunctionalOur website uses functional cookies. These cookies are necessary to let our website work.

AnalyticalOur website uses analytical cookies to make it possible to analyze our website and optimize for the purpose of a.o. the usability.

Social mediaOur website places social media cookies to show you 3rd party content like YouTube and FaceBook. These cookies may track your personal data.

AdvertisingOur website places advertising cookies to show you 3rd party advertisements based on your interests. These cookies may track your personal data.

OtherOur website places 3rd party cookies from other 3rd party services which aren't Analytical, Social media or Advertising.

WeePie Cookie Allow close popup modal icon