Festival de Marrakech : Vibrant hommage au réalisateur japonais Shinya Tsukamoto

Festival de Marrakech : Vibrant hommage au réalisateur japonais Shinya Tsukamoto

La 16éme Festival international du film de Marrakech a rendu, dimanche, un vibrant hommage au réalisateur, scénariste, producteur et comédien japonais Shinya Tsukamoto, en présence d’une pléiade de stars nationales et internationales.

Lors d’une cérémonie qui s’est déroulée au Palais des Congrès de la cité ocre, le réalisateur français Jan Kounen a remis le trophée au cinéaste japonais, maitre incontesté du cinéma underground avec des films cultes relatant la brutalité de la vie moderne.

A cette occasion, Tsukamoto s’est dit honoré et fier de cette récompense, remerciant, tout ému, les organisateurs et le public marocain pour l’accueil chaleureux qui lui a été réservé à Marrakech.

Il a saisi cette occasion pour diffuser un message de paix, en soulignant que les guerres sont malheureusement, depuis la nuit des temps, le plus grand drame de l’humanité. Il a appelé à davantage de sagesse pour éviter les erreurs du passé et vivre dans un monde meilleur.

Né à Tokyo en 1960, Shinya Tsukamoto qui se décrit comme “quelqu’un qui crée ce qu’il veut sans trop réfléchir”, est un artiste aux multiples talents, scénariste, réalisateur, comédien, directeur de la photographie, cadreur, monteur, directeur artistique et producteur.

Fasciné par le cinéma d’horreur des années 1960 et la culture cyberpunk, Tsukamoto compte à son actif une riche filmographie notamment Tetsuo (1988), qui l’a consacré maître incontesté du cinéma du System D et du cinéma Underground.

La cérémonie d’hommage a été marqué par la projection du film en hors compétition “Souvenir” (Belgique, Luxembourg et France) en présence du réalisateur belge Bavo Defurne et de l’actrice vedette du film, la Française Isabelle Huppert, présidente de du jury du 14e Festival International du Film de Marrakech.

Le film raconte l’histoire d’une chanteuse oubliée qui a autrefois participé à l’Eurovision. Elle rencontre un jeune boxeur qui va la convaincre de tenter son grand retour sous les projecteurs.

Les quatorze films en compétition, pour remporter L’Étoile d’Or de la 16ème édition de cette manifestation cinématographique, seront départagés par un prestigieux jury présidé par le réalisateur, scénariste et producteur hongrois, Béla Tarr.

Voir aussi

larazon

Lima | La justice péruvienne porte un nouveau “coup dur” au groupe séparatiste du polisario

La Cour constitutionnelle du Pérou a porté un nouveau “coup dur” au front séparatiste du …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Captcha loading...

Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies. En savoir plus.

Cookie settings

Below you can choose which kind of cookies you allow on this website. Click on the "Save cookie settings" button to apply your choice.

FunctionalOur website uses functional cookies. These cookies are necessary to let our website work.

AnalyticalOur website uses analytical cookies to make it possible to analyze our website and optimize for the purpose of a.o. the usability.

Social mediaOur website places social media cookies to show you 3rd party content like YouTube and FaceBook. These cookies may track your personal data.

AdvertisingOur website places advertising cookies to show you 3rd party advertisements based on your interests. These cookies may track your personal data.

OtherOur website places 3rd party cookies from other 3rd party services which aren't Analytical, Social media or Advertising.