Enseignement | Les universités marocaines ont produit plus de 100.000 ressources numériques diversifiées

Enseignement | Les universités marocaines ont produit plus de 100.000 ressources numériques diversifiées

Les universités marocaines ont produit plus de 100.000 ressources numériques diversifiées, a indiqué, mardi à Rabat, le ministre de l’Education nationale, de la Formation professionnelle, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, porte-parole du gouvernement, Said Amzazi.

En réponse à une question centrale sur Le bilan de l’expérience de l’enseignement à distance et les perspectives du parachèvement de l’année scolaire à la Chambre des conseillers, Amzazi a souligné que ces ressources numériques ont concerné entre 70% à 100% des contenus pédagogiques programmés et publiés sur les portails électroniques des universités et des établissements affiliés, notant que les différents établissements ont opté pour plusieurs plateformes numériques, sites électroniques et systèmes d’information pour interagir avec leurs étudiants.

Une série de cours et de conférences filmés a été diffusée sur la chaîne TV Arryadia, sur différents domaines de connaissances enseignés dans les établissements à accès ouvert, en particulier ceux liés au cycle de licence en études fondamentales, qui comprend plus de 90% du nombre total d’étudiants, a-t-il dit.

Le ministre a précisé que cette couverture télévisée a également permis de diffuser 12 cours, soit 6 heures, par jour, ce qui porte le total des cours diffusées jusqu’au 10 mai, à environ 300 cours, relevant que les universités ont initié la diffusion des cours en matière des sciences humaines via plusieurs radios régionales, ainsi que l’enregistrement par l’université de 13 séminaires et tables rondes sur la pandémie du Coronavirus sur la chaîne TV Arryadia.

Concernant les établissements à accès régulé, Amzazi a fait observer que les étudiants ont bénéficié de 100% des contenus fixés dans les programmes de formation, indiquant que dans le cadre de l’appui de ces procédures, un lien a également été placé sur le site Web du département de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique, pour que les étudiants qui n’ont pas pu suivre les cours sur la chaine TV Arryadia, puissent le faire sur ce site électronique.

S’agissant du domaine de la recherche scientifique, le ministre a souligné que son département a lancé un programme de financement de projets de recherche dans les domaines liés à la nouvelle pandémie du Coronavirus, pour lequel une enveloppe budgétaire de 10 millions de dirhams a été allouée, dans le but d’enrayer le Covid-19, faisant observer dans ce même sens que les projets de recherche portent sur des aspects scientifique, médical, technologique, économique, social, psychologique, politique et administratif.

Dans ce même contexte, Amzazi a précisé que le Centre national pour la recherche scientifique et technique a reçu 400 projets de recherche, dont 200 projets qui ont reçu un avis favorable de la part des antennes universitaires régionales créées à cet effet, seront évalués dans une première étape, indiquant que les résultats de ce programme seront annoncés le 15 mai.

Le ministère s’est, également, attelé à la diffusion d’une émission télévisée intitulée World on the Street, pour apprendre la langue et la culture anglaises, en partenariat avec le British Council, ainsi qu’à l’ouverture gratuitement des ressources de la bibliothèque numérique internationale “EBSCO” aux étudiants, professeurs et chercheurs, en plus d’une pléiade de plateformes et de bibliothèques internationales telles que CAIRN et DALLOZ, a-t-il souligné.

Pour ce qui est de la formation professionnelle, Amzazi a affirmé qu’un comité a été constitué et coordonné par le département de la formation professionnelle, pour suivre le déroulement de la formation professionnelle et les développer pour ce que ce processus passe dans les meilleures conditions, afin d’assurer la continuité pédagogique.

Il a indiqué qu’en ce qui concerne l’Office de la formation professionnelle et de la promotion de l’emploi (OFPPT), une plateforme numérique a été créée pour les classes virtuelles, qui a été opérationnelle à partir du 19 mars dernier, en plus d’autres moyens disponibles tels que le courrier électronique et les réseaux sociaux. Il s’agit, également, de l’élaboration de copies sous format papier des cours afin de garantir le principe de l’égalité des chances, en particulier pour les stagiaires ne disposant pas d’accès à l’internet.

Selon Amzazi, plus de 40.000 ouvrages de référence numériques couvrant divers domaines ont été mis à la disposition des stagiaires et 280.000 stagiaires ont eu l’opportunité d’apprendre à distance des langues étrangères.

Ainsi, 665.891 heures de formation à différents niveaux ont été réalisées, a-t-il ajouté, notant que le nombre de stagiaires bénéficiant d’une formation, par le biais du service participatif Teams, a atteint environ 85.000 personnes.

Le ministre a estimé que le bilan d’étape de la mise en œuvre du processus d’enseignement à distance au cours des huit dernières semaines reste positif, étant donné qu’il s’agit d’une expérience sans précédent dans le Royaume qui a été menée en un temps record.

Avec MAP

Voir aussi

Varwwwvhostslereporter.mahttpdocswp Contentuploads202011echoguergarat Map 4.jpg

Sahara | La communauté juive marocaine de Toronto salue hautement les démarches initiées pour défendre l’intégrité territoriale du Royaume

La communauté juive marocaine de Toronto (CJMT) a hautement salué les démarches initiées pour défendre …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies. En savoir plus.