samedi 22 février 2020

Sport et Ramadan font-ils bon ménage ? Oui, à condition…

Sport et Ramadan font-ils bon ménage ? Oui, à condition…

Les Marocains entament leur deuxième semaine de jeûne. Cette année encore, les mêmes questions reviennent. Toutes sont liées à la relation bonus-malus entre Ramadan et activités physiques.

Il est indéniable que le sport regorge de bienfaits pour le corps et l’esprit. Toutefois, toute activité physique durant le Ramadan doit obéir à des règles et des précautions qu’il faudrait respecter à la lettre. L’objectif est de faire du sport, même à jeun, un véritable instant de plaisir et non pas une insouciance pouvant mener à des conséquences graves sur la santé.

Parmi les recommandations à respecter, avant, pendant et après avoir pratiqué une activité sportive durant le mois de Ramadan, certaines reviennent en permanence dans le langage des spécialistes en médecine de sport. Ces derniers sont catégoriques: il est strictement interdit de faire du sport juste avant la rupture du jeûne. De plus, toute activité sportive ne doit pas dépasser 60 minutes pendant le mois sacré. La raison à cela est bien simple. Il est scientifiquement prouvé que le corps humain, à jeun, ne peut pas fonctionner à plein régime comme au cours des autres mois de l’année. De ce fait, il est fortement recommandé de privilégier certaines disciplines et d’éviter d’autres.

Les sports à privilégier…

Pendant le mois sacré, certains sports sont plus recommandés que d’autres. Les coaches sportifs sont unanimes à dire qu’il est plus judicieux de pratiquer la marche, courir à petites foulées, faire de la natation ou de la gymnastique…

Au Maroc, le sport occupe une place importante dans la société. Les Marocains sont même considérés comme étant l’un des peuples qui accordent le plus d’intérêt à la pratique sportive, dont particulièrement le football. Les spécialistes en médecine sportive indiquent, en outre, que tous les sports qui nécessitent, de manière générale, un effort physique exceptionnel (musculation, sports de combats…), sont à éviter.

… Et ceux à éviter

Il existe des sports à éviter pendant le Ramadan, surtout pour les personnes souffrant de maladies chroniques, comme les atteintes cardiaques ou celles liées aux articulations, à l’instar de l’arthrose. Pour ces personnes, la consigne est stricte: elles doivent absolument éviter les sports nécessitant un grand effort, comme la musculation, la gymnastique et le football, entre autres. Les sports nautiques pratiqués avec modération demeurent, dans ce cas-là, les plus prescrits.

Quid des personnes âgées ou souffrantes? 

Aux personnes âgées, il est fortement conseillé de faire du sport en groupe, de manière à s’entraider en cas de malaise, de privilégier la pratique en plein air et d’éviter les jours de forte chaleur.

Autre dilemme pendant le mois de Ramadan: des personnes diabétiques, auxquelles le jeûne peut être extrêmement nuisible, tiennent à poursuivre leurs activités sportives. Normalement, le sport est conseillé aux diabétiques et peut même favoriser leur équilibre hormonal. Mais cela dépend du type de diabète, de l’âge du patient et de l’existence ou non d’autres problèmes de santé, particulièrement d’ordre cardiaque. Les principaux dangers qu’encourent les diabétiques sont l’hypoglycémie et l’insuffisance rénale, liée à la déshydratation. Il est donc conseillé aux gens de consulter un médecin avant le Ramadan, de faire un bilan médical, de choisir dans la journée un moment propice pour pratiquer le sport et de boire de l’eau en quantités suffisantes.

Si sport et bien-être sont intimement liés, il n’en demeure pas moins qu’en cas d’excès, les activités sportives, surtout durant le Ramadan, peuvent être dangereuses pour la santé.

Mohcine Lourhzal

Regardez-moi, je suis riche!

Pour beaucoup de jeûneurs, surtout parmi les jeunes, faire du sport durant le Ramadan est surtout une occasion pour frimer, s’afficher et montrer sa richesse. Il n’est pas rare de voir des adhérents dans des salles de sport et des joggeurs sur route, dans la forêt, sur la plage, se livrer à une compétition rude, où sont mises en avant bolides de dernier cri, espadrilles derniers modèles, survêtements portant de célèbres signatures ou encore des montres plaquées or (voire or massif) ultras modernes. 

Que se passe-t-il quand on s’entraîne à jeun?

Sport et Ramadan font-ils bon ménage ? Oui, à condition…

La pratique d’une activité sportive à jeun brûle prioritairement les sucres et les acides gras circulant dans le sang, puis impose à l’organisme de puiser dans ses réserves de glycogène, de graisse et de protéine. Lorsque le jeune se prolonge, comme c’est le cas lors du Ramadan, le déficit énergétique place l’organisme en situation dite de souffrance. Dans une telle situation, on peut difficilement atteindre des performances sans avoir la disponibilité énergétique nécessaire. La pratique d’un effort sollicite d’autres sources d’énergie, telles que les graisses corporelles. L’utilisation des protéines musculaires à des fins énergétiques conduit à des altérations des fibres contractiles et fragilise le tissu musculaire. Ce risque est d’autant plus élevé si l’hydratation n’est pas correcte, situation fréquemment associée à l’absence de prise alimentaire. La déshydratation associée renforce le risque de blessure tendineuse et musculaire. Les perturbations des apports en eau et en minéraux ont également des répercussions sur la tolérance de l’effort et sur l’adaptation à l’effort, en particulier d’ordre cardio-vasculaire. Par ailleurs, l’apparition d’une sensation de faim ou de fringale accentue la pénibilité de l’effort qui perd toute connotation de plaisir. 

Voir aussi

Bio-express d’Ivanka Trump : Qui est la fille et Conseillère du président des Etats-Unis ?

Bio-express d’Ivanka Trump : Qui est la fille et Conseillère du président des Etats-Unis ?

Ivanka Trump est née le 30 octobre 1981 à New York. Elle est la fille …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer des services, contenus ou publicités adaptés selon vos centres d'intérêts. En savoir plus.