Réaction : La révolte du Wydad

Sur le tas et en plein feu de l’action, la réaction du président du Wydad de Casablanca (WAC), Saïd Naciri, ne s’est pas fait attendre.

Naciri a en effet  annoncé l’intention du club de saisir la Fédération internationale de Football et le Tribunal Arbitral du Sport (TAS), à propos du «massacre arbitral» qui a marqué cette finale-retour. «C’est injuste et nous ne comptons pas garder le silence. Nous allons recourir à toutes les procédures légales y compris la saisie du TAS et de la FIFA», a déclaré Naciri, au terme d’un match à l’issue duquel l’EST a été proclamée vainqueur de la Ligue des champions d’Afrique, après l’interruption de la finale-retour pour des problèmes d’arbitrage. Selon le responsable, «il s’agit d’un échec pour tout le football africain». «Après ce massacre arbitral, l’Afrique est sur la sellette», a-t-il ajouté.

Rappelant les sanctions infligées à l’Egyptien Jihad Gricha, suite à des erreurs d’arbitrage lors de la rencontre aller, Naciri a noté que son équipe «a aussi subi une injustice grave lors du match retour disputé en deux jours, les 31 mai et 1er juin au stade olympique de Radès». Il est interdit par les réglementations en vigueur de démarrer un match, alors que la VAR ne fonctionne pas, a-t-il insisté.

Dans ce sens, il a fait état de «mauvaise foi», car le WAC ne s’est pas retiré du match interrompu pendant une heure trente à cause des problèmes d’arbitrage, mais a «exprimé l’opposition à reprendre le jeu après le refus de l’arbitre central de consulter la VAR suite au but égalisateur de Walid Karti à la 59ème minute, qui a été invalidé pour un supposé hors-jeu. Tout en qualifiant de «scandale» ce refus, il a ajouté que le WAC n’était pas au courant du problème de la VAR au début de la rencontre, précisant que la situation est devenue tendue après le refus de l’arbitre de consulter la VAR et de revenir sur l’action du but pour le valider.

Après plusieurs minutes d’interruption, l’arbitre, qui a demandé au Wydad de reprendre la partie, a décidé de siffler la fin du match et donner le titre aux Tunisiens, a déploré Naciri. «C’est une honte pour la Confédération africaine de Football», a-t-il regretté, se déclarant «étonné» de la manière avec laquelle la CAF a dirigé cette compétition continentale.

HD

Voir aussi

Et de deux pour le port Tanger Med : Le rêve devient réalité et ce n’est pas fini

SAR le Prince Héritier Moulay El Hassan, représentant SM le Roi Mohammed VI, a lancé, …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer des services, contenus ou publicités adaptés selon vos centres d'intérêts. En savoir plus.