C24/ONU | Pour la Guinée Equatoriale, l’initiative d’autonomie est une base solide pour résoudre le différend sur le Sahara

La Guinée Équatoriale a salué, à New York, l’engagement “inlassable” du Maroc en vue de trouver une solution à la question du Sahara, soulignant que le plan d’autonomie présenté par le Royaume constitue une “base solide et réaliste” pour régler définitivement ce différend régional.

S’exprimant lors de la réunion annuelle du Comité des 24 de l’ONU, le représentant permanent de la Guinée équatoriale à l’ONU, Anatolio Ndong Mba a relevé que cette initiative “crédible et sérieuse” jouit du soutien de nombreux acteurs internationaux comme solution vers un accord politique durable qui garantit la stabilité et la prospérité dans la région.

Relevant que le Maroc œuvre de manière constructive avec les Nations Unies et d’autres acteurs internationaux pour trouver une solution politique fondée sur le compromis, le dialogue et le respect mutuel, le diplomate a qualifié de pragmatique l’approche du Royaume.

Cette démarche axée sur le développement a jeté les bases d’une solution politique, réaliste, pratique et durable au différend régional autour du Sahara marocain, a-t-il indiqué, estimant que la communauté internationale doit soutenir ces efforts et travailler ensemble pour parvenir à une paix juste et durable.

De Juba à Rabat : Le Sahara n’est pas le Soudan du Sud

L’intervenant a en outre salué les efforts de l’Envoyé personnel du Secrétaire général de l’ONU pour le Sahara, Staffan de Mistura, visant la relance du processus politique sous l’égide du Secrétaire général, notamment ses visites dans la région en janvier, juillet et septembre 2022, ainsi que les consultations informelles tenues au mois de mars dernier à New York, avec les parties impliquées dans ce différend.

Le représentant de la Guinée Équatoriale a appelé, dans ce sens, à la reprise du processus des tables rondes, dans le même format et avec les mêmes participants: le Maroc, l’Algérie, la Mauritanie et le “polisario”, conformément à la résolution 2654 du Conseil de sécurité.

Par ailleurs, il a jugé important de reconnaître les efforts et les mesures concrètes prises par le Maroc pour promouvoir le développement socio-économique de la région du Sahara.

“Grâce à des projets d’infrastructure et d’investissements dans des secteurs clés et des programmes de développement communautaire, il a démontré son engagement à améliorer la qualité de vie des habitants de la région et à encourager leur participation au processus politique”, a-t-il fait observer.

Le Polisario reçoit une énième gifle au Conseil de sécurité

Le diplomate a, de même, évoqué l’ouverture de 28 consulats généraux dans les villes de Dakhla et Laâyoune, par des pays arabes, africains, asiatiques et américains, ainsi que par des organisations régionales, le but étant de tirer profit des opportunités économiques et sociales offertes par le Maroc.

LR/MAP

,

Voir aussi

Sahara Marocain | Le Japon exprime son appréciation des efforts sérieux et crédibles du Maroc dans le cadre de l’initiative d’autonomie

Le Japon a exprimé, vendredi, son “appréciation des efforts sérieux et crédibles du Maroc” dans …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Captcha Plus loading...