L’Administration Biden | Les «hommes et femmes» du Président auxquels nous aurons affaire…

Administration Biden

Le nouveau président des Etats-Unis avait promis un Cabinet qui reflèterait la société américaine dans toute sa diversité. Engagement tenu. Samedi 16 janvier 2021, Joe Biden a dévoilé la composition de son équipe.

Pour exercer leurs fonctions, certains membres du Cabinet Biden doivent d’abord obtenir l’aval du Congress. Le nouveau locataire de la Maison Blanche a d’ores et déjà affirmé que ses collaborateurs (24 au total), «sont prêts à gouverner dès le premier jour» de son investiture. Voici les principaux visages qui vont gouverner aux côtés du 46ème président des Etats-Unis et qui occuperont les postes clés au sein de la nouvelle administration américaine. 

Kamala Harris (Vice-présidente)

Administration Biden Kamala Harris

Kamala Harris connait de près la famille de l’actuel président américain, puisqu’elle s’était liée d’amitié avec le fils aîné de Joe Biden, Beau, emporté par le cancer. Fille d’immigrés, l’ancienne procureure du district de San Francisco a fait tomber des barrières tout au long de sa carrière professionnelle. Elle deviendra cette fois la première femme de couleur à accéder à la Vice-présidence des Etats-Unis. Harris siège dans plusieurs comités du Sénat, soit ceux de la justice, du renseignement, de la sécurité intérieure et du budget. Prenant exemple sur la relation qu’il a eue à l’époque avec le président Barack Obama, Joe Biden a indiqué que la voix de Kamala Harris serait la première et la dernière à retentir dans le Bureau ovale avant les décisions importantes.

La nomination de la Vice-présidente des Etats-Unis n’a pas besoin d’être entérinée par le Sénat.

Anthony Blinken (Secrétaire d’Etat)

Conseiller de longue date de Joe Biden, Anthony Blinken était déjà le principal collaborateur du président américain, quand ce dernier siégeait au Comité du Sénat chargé des d’affaires étrangères. En plus de posséder une grande expérience au Congrès, Blinken qui justifie d’une formation dans le domaine juridique, a occupé divers postes dans les administrations démocrates de Bill Clinton et de Barack Obama, amorçant sa carrière gouvernementale au département d’Etat américain. Partisan d’une approche collaborative, le nouveau visage de la diplomatie américaine entend rétablir les liens de confiance avec les pays alliés des Etats-Unis et présider au retour des USA dans les accords ou Organisations internationales dont s’est retirée l’Amérique.

Linda Thomas Greenfield (Ambassadrice des Etats-Unis à l’ONU)

Linda Thomas Greenfield Etats Unis Onu

Diplomate de carrière, Linda Thomas Greenfield a représenté les Etats-Unis auprès de plusieurs organisations internationales pendant 35 ans.  Elle a également occupé le poste de Secrétaire d’Etat adjointe pour l’Afrique. Joe Biden a indiqué que le poste d’ambassadeur à l’ONU serait de nouveau assorti du statut de membre du Cabinet, nécessitant de ce fait l’approbation du Sénat.

Lloyd Austin (Secrétaire à la Défense)

Si sa nomination est validée par le Sénat, Lloyd Austin deviendra le premier Afro-Américain à la tête du Pentagone. Ancien militaire, celui que Joe Biden à choisi pour occuper le poste de Secrétaire à la Défense a été Commandant général des forces américaines en Irak lorsque l’actuel président US était chargé du dossier irakien, sous l’administration Obama en 2011. Parmi les missions du futur Secrétaire d’Etat US à la défense, figure le désengagement militaire des Etats-Unis en Afghanistan et en Irak, comme le souhaite Joe Biden.

Alejandro Mayorkas (Secrétaire à la Sécurité Intérieure)

D’origine cubaine et arrivé au pays, enfant, comme réfugié politique, l’ancien Procureur fédéral serait le premier hispanophone, mais aussi le premier immigrant à diriger le département de la Sécurité Intérieure (DHS) des Etats-Unis. Ayant occupé le poste de Secrétaire adjoint à la DHS de 2013 à 2016, Alejandro Mayorkas connait donc très bien les défis sécuritaires auxquels l’Amérique fait face. Le nouveau Secrétaire US à la Sécurité Intérieure jouera un rôle crucial dans la politique d’immigration de Joe Biden.

William Burns (Directeur de la CIA)

William Burns Cia

Joe Biden a choisi un diplomate de carrière pour diriger l’agence centrale de renseignement américaine, symbole de la divergence de vision avec son prédécesseur. Diplomate pendant 33 ans, William Burns figurait parmi les candidats au poste de secrétaire d’État. Il a servi cinq présidents américains, du républicain Ronald Reagan au démocrate Barack Obama. Il a notamment été ambassadeur des Etats-Unis en Russie, de 2005 à 2008. Il a reçu plusieurs honneurs présidentiels ainsi que les plus hautes distinctions civiles du Pentagone et de la communauté du renseignement américaine. Après sa retraite du corps diplomatique en 2014, il a pris la tête d’un groupe de réflexion sur les relations internationales. Il serait le premier diplomate de carrière à diriger la CIA.

Avril Haines (Directrice du Renseignement National)

Avril Haines Renseignement National

Après avoir été la première femme directrice adjointe de l’Agence Centrale du Renseignement (CIA), Haines est devenue Cheffe du Renseignement National (DNI), où elle a été coordonnatrice de 17 agences de renseignement US.  Elle a été membre de l’administration Obama en 2010, en tant que Conseillère juridique du Conseil de Sécurité nationale de la Maison Blanche. Diplômée en physique et en droit, elle était conseillère juridique adjointe du Comité des affaires étrangères du Sénat lorsque Joe Biden en était le président en 2002.

Janet Yellen (Secrétaire au Trésor)

Première femme à présider la Réserve Fédérale américaine, Janet Yellen aura pour mission, de redresser une économie américaine plombée par la crise due au nouveau Coronavirus (Covid-19) et veiller à l’application du plan de relance économique dont les grandes lignes ont été dévoilées par le président Joe Biden, le 14 janvier 2021. Patronne de la puissante Réserve fédérale entre 2014 et 2018, Janet Yellen est une économiste renommée et respectée. Elle bénéficie du soutien de l’aile gauche du parti démocrate.

John Kerry (Emissaire Spécial pour le Climat) 

John Kerry Climat

L’ancien Chef de la diplomatie américaine a entre autres aidé à négocier l’Accord de Paris sur le climat, puis l’a signé au nom des Etats-Unis, en 2015, avant que Donald Trump ne renie la signature de son pays. Signe de l’importance que revêt l’enjeu environnemental pour Joe Biden, c’est la première fois que le Conseil de sécurité nationale inclura un responsable dont le rôle est entièrement consacré à la lutte contre les changements climatiques.

Parmi les désignations annoncées par Joe Biden, on peut citer celles de Jen Psaki au poste de Porte-parole de la Maison Blanche, Merrick Garlant au poste de Procureur Général, Xavier Becerra (Secrétaire à la Santé), Deb Haaland (Secrétaire à l’Intérieur), Gina Raimondo (Commerce), Pete Buttigieg (Secrétaire au Transport), Jennifer Granholm (Energie), Miguel Gardona (Education), Marty Walsh (Secrétaire au Travail), Marcia Fudge (Logement), et Tom Vilsack au poste de Secrétaire à l’Agriculture.  

Dans le communiqué annonçant ces nominations, le président américain a estimé qu’il s’agissait là d’une «équipe de professionnels aguerris qui contribueront à faire fonctionner le gouvernement pour tous les Américains, notamment en cette période de pandémie, grâce à leur compassion, leur intégrité et leur caractère, leur grande expertise et leur vision audacieuse».

ML

Voir aussi

Aid Al Fitr 1442,Aid Al Fitr 2021

Aïd Al-Fitr 2021/1442 | Les vœux du Reporter

A l’occasion de l’avènement de Aid Al Fitr 1442 (2021), les équipes du Groupe  «Le …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Captcha loading...

Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies. En savoir plus.