Banque Européenne | L’appui au secteur privé, une priorité stratégique de la BERD

Banque Européenne,BERD

L’appui au secteur privé marocain constitue une priorité stratégique de la Banque Européenne pour la Reconstruction et le Développement (BERD), a affirmé la présidente de la Banque, Odile Renaud-Basso, qui effectue sa première visite officielle au Maroc les 24 et 25 mai en format virtuel.

“Depuis notre installation au Maroc en 2012, le soutien au secteur privé est une priorité stratégique de la BERD. Nous accompagnons les entreprises marocaines, notamment les très petites, petites et moyennes entreprises (TPMEs), avec de l’assistance technique grâce à notre programme de conseil aux petites et moyennes entreprises (PMEs), financé par l’Union Européenne”, a dit Mme Renaud-Basso dans une interview accordée à la MAP.

Cette année, a poursuivi la présidente de la BERD, ce programme va se focaliser sur les TPMEs actives dans l’économie verte, le digital, les substitutions aux importations et qui sont inclusives.

Pour elle, avoir un conseil externe se veut “très utile” pour développer, entre autres, la digitalisation de l’activité, savoir comment accéder au marché de l’export. Il s’agit d’une activité très micro avec plus de 600 entreprises avec lesquelles la Banque intervient.

“Cette année, nous allons continuer à soutenir les entreprises directement, mais aussi via nos partenaires bancaires avec une nouvelle offre innovante de financements verts, puisque nous souhaitons fortement soutenir le Maroc dans sa transition énergétique”, a fait savoir Mme Renaud-Basso.

Elle a, en outre, relevé que la BERD, comme d’autres banques de développement, a augmenté significativement son activité au Maroc durant la crise du Covid-19. “Nous avons eu une année historique et ceci a, bien évidemment, permis de préserver le tissu économique, ce qui contribuera aujourd’hui à la facilitation du rebond économique”.

Par ailleurs, Mme Renaud-Basso a indiqué que les mesures de soutien entreprises et le plan de relance mis en place par le gouvernement ont permis au secteur privé de mieux résister à la crise et donc, de pouvoir jouer un rôle plus important, crucial même, dans la relance économique.

“Je pense que le gouvernement marocain a apporté un soutien important au secteur privé pour faire face à la baisse de l’activité et pouvoir tenir pendant cette période de crise”, a-t-elle fait valoir.

La présidente de la BERD effectue sa première visite officielle au Maroc en format virtuel pour discuter avec plusieurs responsables du gouvernement et les opérateurs du secteur privé et les acteurs de la société civile de différentes questions liées, notamment, à la reprise post-covid-19 et les investissements de la banque.

Lundi, elle s’est entretenue avec le ministre de l’Economie, des Finances et de la Réforme de l’administration, Mohamed Benchaâboun et le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, Nasser Bourita.

LR/MAP

Voir aussi

Bank Al-Maghrib

Liquidité | Bank Al-Maghrib satisfait 100% de la demande bancaire

Bank Al-Maghrib (BAM) a satisfait, durant la période allant du 30 avril au 06 mai, …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Captcha loading...

Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies. En savoir plus.