Ait Taleb | Une capacité litière supplémentaire de 2.260 lits en 2021

Une capacité litière supplémentaire de 2.260 lits en 2021

Les nouveaux projets hospitaliers prévus au titre de l’année 2021 seront dotés d’une capacité litière supplémentaires de 2.260 lits, a fait savoir, samedi à , le ministre de la Santé, .

Il s’agit de la reconstruction du Centre Hospitalier et Universitaire () Ibn Sina de , la construction de huit centres hospitaliers provinciaux, la construction d’un centre hospitalier régional à Oujda et la construction de 11 hôpitaux de proximité, a précisé M.Ait Taleb lors de la présentation du projet de budget de son département devant la commission de l’enseignement et des affaires culturelle et sociale à la Chambre des conseillers.

Le programme d’action comprend également, selon le ministre, l’élargissement de la couverture médicale de base dans la perspective d’une couverture sanitaire universelle d’ici la fin de 2022, le renforcement des programmes nationaux de santé et de lutte contre les maladies, la mobilisation des ressources humaines, ainsi que la consolidation de la gouvernance du secteur entre autres.

M. Ait Taleb a précisé que le budget alloué à son département s’élève à 19,774 milliards de dirhams (MMDH) au titre de l’année 2021, soulignant à cet égard le caractère prioritaire de l’élargissement de la couverture médicale de base.

Il s’agit d’une augmentation de 1,090 milliard de dirhams du budget sectoriel de la Santé, soit une progression de 5,8% en comparaison avec l’année budgétaire en cours. Le budget consacré au ministère est réparti en fonction des programmes du budget que sont les ressources humaines, le renforcement des capacités du système de santé, la planification, la programmation et la coordination, la santé reproductive, la santé de la mère et de l’enfant, ou encore les personnes à besoins spécifiques.

Lire aussi
COVID-19 | La vigilance reste de mise pour éviter un rebond épidémique

Il s’agit aussi de la veille épidémiologique, la sécurité sanitaire, la prévention et le contrôle des maladies, les soins de santé primaires, préhospitaliers et hospitaliers, la continuité de l’offre de soins ainsi que la maintenance de l’infrastructure et des équipements de santé.

En outre, il a passé en revue les divers axes de la réforme du système de santé, à savoir le renforcement de l’investissement public et du partenariat public-privé, la promotion de l’ nationale du médicament, la réforme institutionnelle et la gestion proactive des programmes de santé.

Le responsable a d’autre part rappelé que 69% de la population marocaine bénéficie de la couverture sanitaire de base jusqu’en 2019, alors que le Régime d’assistance médicale (Ramed) couvre plus de 16,5 millions de personnes jusqu’en septembre 2020. Les hôpitaux publics et les ont offert plus de sept millions de prestations compte tenue des mesures prises dans la lutte contre la pandémie de Covid-19.

S’agissant des réalisations du ministère au cours de la période 2019-2020, le ministre a évoqué le renforcement de l’offre nationale de santé pour faire face notamment à la liée à la Covid-19, mettant en avant l’augmentation du nombre de laboratoires effectuant des de dépistage Covid-19 ainsi que la participation du aux essais cliniques pour développer un vaccin contre le virus.

De même, il a mis en avant l’augmentation de la capacité clinique de quelque 1.696 lits, la protection sanitaire en milieu rural ou encore la réduction des prix de près de 1.000 supplémentaires.

LR/MAP

Voir aussi

Ministère public,El Hassan Daki,Soudan,Khalifa Ahmed Khalifa,Maroc

Entretien à Rabat entre El Hassan Daki et le procureur général de la République du Soudan

Les moyens de renforcer la coopération judiciaire bilatérale ont été au centre des entretiens, lundi …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Captcha Plus loading...