Afghanistan | Le jeu russe

Afghanistan,Russie

Les talibans invités à participer à des pourparlers internationaux sur l’Afghanistan par la Russie. C’est ce qu’a annoncé le jeudi 7 octobre Zamir Kaboulov, l’émissaire du Kremlin dans ce pays, après avoir été interrogé sur l’envoi ou non d’une invitation au régime taliban qui a pris le pouvoir en août après le retrait des forces américaines.

Ils se rencontreront à Moscou le 20 octobre. Il n’a toutefois pas précisé qui, du régime taliban, serait convié à ces discussions.

La Chine, l’Iran, le Pakistan et l’Inde, qui forment avec la Russie le Format moscovite sur l’Afghanistan, ont également été invités à ces discussions internationales dont ni l’agenda ni le niveau de représentation n’ont été détaillés. Cette conférence internationale aura lieu après un sommet extraordinaire du G20 consacré à la situation humanitaire critique en Afghanistan le 12 octobre. Amir Kaboulov a indiqué  que la Russie planchait sur les modalités concrètes de l’envoi d’une aide humanitaire en Afghanistan, ajoutant que du «matériel» était en train d’être rassemblé pour être expédié.

Lire aussi
Afghanistan : Les talibans frappent toujours

La Russie s’intéresse de près à la situation en Afghanistan, pays que les forces soviétiques ont occupé pendant dix ans jusqu’à leur retrait, en 1989, au terme d’une guerre sanglante. Moscou considère le mouvement taliban comme terroriste, mais dialogue avec lui depuis des années.

Le Kremlin s’est montré conciliant depuis leur prise de pouvoir, du fait de leurs promesses de ne pas laisser d’organisations «terroristes» s’y établir, de ne pas s’attaquer à leurs voisins, notamment les pays d’Asie centrale alliés de la Russie, et de juguler le trafic d’héroïne et d’opium. La Russie a toutefois mené pendant l’été des manœuvres militaires conjointes avec les forces de ses alliés d’Asie centrale, inquiets d’une déstabilisation à leurs frontières. Zamir Kaboulov a en outre indiqué que la Russie n’était pas «pressée» de se pencher sur la question de la levée des sanctions de l’ONU visant les talibans.

P. Zehr

Voir aussi

Omicron,OMS,Tedros Adhanom

Tedros Adhanom | Omicron révèle la nécessité d’un accord mondial sur les pandémies (OMS)

Le nouveau variant Omicron du Covid-19, détecté pour la première fois en Afrique du Sud, …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Captcha Plus loading...

Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies. En savoir plus.

WeePie Cookie Allow cookie category settings icon

Cookie settings

Below you can choose which kind of cookies you allow on this website. Click on the "Save cookie settings" button to apply your choice.

FunctionalOur website uses functional cookies. These cookies are necessary to let our website work.

AnalyticalOur website uses analytical cookies to make it possible to analyze our website and optimize for the purpose of a.o. the usability.

Social mediaOur website places social media cookies to show you 3rd party content like YouTube and FaceBook. These cookies may track your personal data.

AdvertisingOur website places advertising cookies to show you 3rd party advertisements based on your interests. These cookies may track your personal data.

OtherOur website places 3rd party cookies from other 3rd party services which aren't Analytical, Social media or Advertising.

WeePie Cookie Allow close popup modal icon