Syrie | La polémique des rapatriements

Syrie,Daesh

Alors que le sujet est actuellement au cœur des débats en France, l’Allemagne et le Danemark ont décidé de rapatrier de Syrie certaines de leurs ressortissantes qui avaient rejoint Daesh, ainsi que des enfants. Berlin a ainsi annoncé dans la nuit de mercredi à jeudi avoir rapatrié huit femmes et 23 enfants dans la plus importante opération de ce type menée par les autorités allemandes depuis 2019.

Au cours de la même opération, menée avec le soutien logistique de l’armée américaine, le Danemark a fait sortir de Syrie trois femmes et 14 enfants, selon un communiqué de la diplomatie allemande qui parle de «tour de force». «Les enfants ne sont pas responsables de leur situation (…). Les mères devront répondre de leurs actes devant la justice pénale», a indiqué le ministre des Affaires étrangères allemand Heiko Maas. De fait, le parquet fédéral allemand, compétent notamment en matière de terrorisme, a annoncé jeudi matin l’arrestation de trois de ces Allemandes à leur descente d’avion à Francfort, «fortement soupçonnées d’appartenance à une organisation terroriste à l’étranger». 

Copenhague a également annoncé l’arrestation de trois des femmes à leur arrivée au Danemark, poursuivies pour «promotion d’activités terroristes» et «entrée et résidence dans une zone de conflit». La diplomatie allemande a précisé qu’il s’agissait de personnes, et notamment d’enfants, identifiées «comme ayant particulièrement besoin de protection», «des enfants malades ou ayant un tuteur en Allemagne, ainsi que de leurs frères et sœurs et de leurs mères». Ils étaient détenus dans le camp de Roj (Nord-Est de la Syrie), sous contrôle kurde.

Lire aussi
EIIL : La guerre mondiale des convertis du «califat»

L’ONG Save the Children a salué le retour de ces enfants mais déploré que cinq autres petits originaires du Danemark restent encore en Syrie, leurs mères ayant été déchues de leur nationalité.

P. Zehr

Voir aussi

Omicron,OMS,Tedros Adhanom

Tedros Adhanom | Omicron révèle la nécessité d’un accord mondial sur les pandémies (OMS)

Le nouveau variant Omicron du Covid-19, détecté pour la première fois en Afrique du Sud, …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Captcha Plus loading...

Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies. En savoir plus.

WeePie Cookie Allow cookie category settings icon

Cookie settings

Below you can choose which kind of cookies you allow on this website. Click on the "Save cookie settings" button to apply your choice.

FunctionalOur website uses functional cookies. These cookies are necessary to let our website work.

AnalyticalOur website uses analytical cookies to make it possible to analyze our website and optimize for the purpose of a.o. the usability.

Social mediaOur website places social media cookies to show you 3rd party content like YouTube and FaceBook. These cookies may track your personal data.

AdvertisingOur website places advertising cookies to show you 3rd party advertisements based on your interests. These cookies may track your personal data.

OtherOur website places 3rd party cookies from other 3rd party services which aren't Analytical, Social media or Advertising.

WeePie Cookie Allow close popup modal icon