jeudi 17 août 2017

Scrutin proportionnel : Ce mode électoral qui donne du pouvoir aux petits…

Depuis que son parti a remporté les élections législatives du 7 octobre 2016, le SG du Parti de la Justice et du Développement (PJD) chargé de former le gouvernement, Abdelilah Benkirane, se gargarise du soutien du peuple.  Que vaut cette appréciation?

La réplique qui revient le plus souvent dans les discours du SG du PJD est la suivante: «Notre parti bénéficie du soutien du peuple». Or, le mode de scrutin en vigueur au Maroc ne donne à aucun parti politique la majorité absolue qui lui permet de former à lui seul la majorité gouvernementale.

Négocier pour mieux gouverner

Ainsi, le PJD,  même en ayant occupé la première position aux législatives du 7 octobre 2016, est tenu de composer avec les autres partis politiques, via des négociations pour la formation du gouvernement. Dans cette configuration, même le plus petit parti avec le moins de sièges au Parlement peut devenir important et sa présence décisive dans la formation du gouvernement et son fonctionnement. C’est ce qu’explique le politologue Miloud Belqadi qui rappelle que le Maroc fonctionne avec un mode de scrutin proportionnel. Il ajoute: «Le SG du PJD Abdelilah Benkirane, malgré sa victoire aux dernières législatives, est obligé de négocier avec l’ensemble des parties prenantes au processus des négociations qui précède l’éclosion de la majorité». Selon Belqadi, cette situation doit inciter Benkirane à faire preuve de souplesse, au lieu de camper sur des positions qui ne font qu’entraver et retarder la naissance d’un gouvernement dont le Maroc a grandement besoin, surtout dans la conjoncture régionale et internationale actuelle.

Le scrutin proportionnel en quelques mots

Plusieurs voix au sein du PJD voient d’un mauvais œil le mode de scrutin proportionnel en vigueur au Maroc. Ils estiment que ce système est contraignant pour le parti politique qui arrive en tête des élections, dans le sens où il ne peut pas former sa majorité comme bon lui semble.

Qu’est-ce-que le mode de scrutin proportionnel?

En opposition au scrutin majoritaire, le système dit à la proportionnelle accorde aux divers partis politiques un nombre d’élus proportionnel aux nombre de suffrages obtenus par chacun d’eux. Le système proportionnel permet d’obtenir un Parlement composé à l’image de l’ensemble du corps électoral. Le mode de scrutin proportionnel est considéré comme étant le plus juste et le plus démocratique, jusqu’à présent. Ce mode de scrutin donne un rôle plus important à certains petits partis dans la constitution d’une majorité. Et c’est justement là que ça bloque. Le SG du PJD ne veut rien lâcher. Selon lui, les négociations pour la formation du gouvernement doivent se faire sur la base des conditions qu’il fixe lui et non pas en fonction des propositions faites par les parties prenantes à ce processus. Aux yeux de Benkirane, «le soutien du peuple» lui donne tous les pouvoirs.

Mohcine Lourhzal

Voir aussi

Evènements d’Al Hoceïma : Laftit s’explique sur la situation

A en croire le ministre de l’Intérieur, Abdelouafi Laftit, le gouvernement a répondu favorablement, jusqu’ici, …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter du Reporter

Pour recevoir les dernières actualités et mises à jour de notre équipe.

Félicitations vous êtes bien inscrit(e) !

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer des services, contenus ou publicités adaptés selon vos centres d'intérêts. En savoir plus.