Flash Infos

Coronavirus : Parti de Chine, le virus se propage

Coronavirus : Parti de Chine, le virus se propage

La situation est inquiétante. Le coronavirus, qui a d’abord affecté Wuhan, épicentre de l’épidémie, il y a un mois, continue de se propager. Le bilan de l’épidémie monte à plus de 170 morts. Et ce chiffre est appelé à augmenter.

Alors que l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) n’a toujours pas déclaré cette grave maladie pulmonaire comme une «urgence sanitaire internationale», même si elle juge la menace «grave», le bilan des victimes de ce virus s’est encore alourdi.

Ce jeudi 30 janvier 2020, les autorités sanitaires chinoises ont fait état de 7 783 cas atteints de ce virus, 170 personnes sont mortes des suites de la maladie. Elles ont par ailleurs averti que le virus pourrait «muter» et se répandre très rapidement. Même s’il ne s’avère pas «aussi puissant que le Sras», un précédent coronavirus qui avait fait des centaines de morts au début des années 2000.

Pour freiner l’épidémie, l’Etat chinois a placé plus d’une dizaine de villes en quarantaine. Plus de 56 millions de personnes dont 11 millions de Wuhan, au centre du pays, sont coupés du monde depuis le 23 janvier dernier par les autorités dans l’espoir d’endiguer cette grave maladie.

La liste des désagréments s’est allongée lundi 27 janvier pour les habitants de cette ville, épicentre de l’épidémie, déjà privés de transports publics, avec la fermeture des services délivrant passeports et visas.

Wuhan est une véritable plaque tournante pour le commerce et le transport. Cette connectivité pourrait avoir facilité la propagation du virus, apparu en décembre dernier et qui s’est répandu jusqu’aux Etats-Unis.

Les autorités chinoises craignent que le virus ne se propage encore plus lors des vacances du Nouvel an lunaire. C’est pourquoi, elles ont décidé d’allonger de trois jours, jusqu’au 2 février, les vacances du Nouvel an. Et ce, afin de retarder les retours massifs vers les villes des millions de Chinois et diminuer les risques de propagation de la maladie. A cette période, des millions de personnes partent en voyage ou rentrent chez elles.

Toutefois, des experts chinois en épidémiologie estiment que l’on a dépassé la période du contrôle et de la prévention. Car, pensent-ils, un grand nombre d’habitants ont déjà quitté l’agglomération à l’approche des vacances du Nouvel an chinois. Ces personnes peuvent être en période d’incubation, les premiers symptômes (fièvre, toux persistante…) mettant, dans certains cas, plusieurs jours à apparaître.

L’épidémie a déjà fait des dizaines de morts et des milliers de cas ont été confirmés en Chine. Les experts s’attendent à ce que leur nombre continue d’augmenter, notamment dans d’autres pays.

Une cinquantaine de malades atteints du virus ont d’ailleurs été signalés dans le reste du monde, et une douzaine de pays ont déjà été touchés par le virus chinois, de l’Asie et l’Australie à l’Europe et à l’Amérique du Nord.

Plusieurs pays, dont les Etats-Unis et la France, se mobilisent pour organiser le rapatriement de leurs ressortissants de Wuhan. Le Maroc a également décidé, sur instructions royales, de rapatrier la centaine d’étudiants marocains de Wuhan… Au grand soulagement de leurs parents qui, depuis une semaine, exprimaient leur inquiétude aux portes du ministère des Affaires étrangères. 

L’arrivée de ce nouveau virus, proche de Sras, reste une source d’angoisse et les autorités de la santé du monde entier sont sur le qui-vive.

N.Cherii

Voir aussi

Covid-19 : L’ONU appelle à ”un cessez-le-feu mondial”

Covid-19 : L’ONU appelle à ”un cessez-le-feu mondial”

Le monde entier affronte aujourd’hui un ennemi commun: le COVID-19. Le virus n’épargne aucune nationalité, …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer des services, contenus ou publicités adaptés selon vos centres d'intérêts. En savoir plus.