lundi 19 août 2019

Afghanistan : mort de Saad Arhabi

Le leader du groupe Etat islamique en Afghanistan et dix de ses hommes ont été tués dans l’est de l’Afghanistan par un raid aérien, ont annoncé les responsables afghans. 

Dans un message à la presse, le Directorat de la sécurité (NDS) -les services de renseignements afghans- annonce la mort de «l’Emir de Daech, Saad Arhabi, tué dans le village de Jangal Kaley, district de Khogyani, dans la province du Nangarhar, avec dix de ses combattants».

Selon le NDS, il s’agissait d’une «opération conjointe entre les forces aériennes afghanes et étrangères», c’est-à-dire américaines, les seules de la coalition de l’OTAN à conduire des bombardements aériens.

«Deux bases (de l’EI) et un nombre important d’armes et de munitions ont été détruites», ajoute le NDS.

Le porte-parole du gouverneur provincial du Nangarhar, Attaullah Khogyani, a également annoncé la mort du responsable «dans une opération conjointe». Daech a subi de lourdes pertes en Afghanistan», a-t-il remarqué.

C’est le quatrième responsable du groupe «EI au Khorasan», l’appellation antique de la région, tué depuis son apparition en Afghanistan fin 2014.

L’EI a été chassé de ses places-fortes dans les districts du Nangarhar, dans l’est, par les raids américains et afghans et les talibans lui ont infligé de lourdes défaites dans les provinces du nord, Jawzjan et Sar-e-Pul. Mais, simultanément, le groupe a multiplié les attentats meurtriers contre les civils, à Kaboul et Jalalabad notamment, la capitale provinciale du Nangarhar.

PZ

Voir aussi

Israël : Racisme anti-africain

A la suite de la disparition de Solomon Tekah, probablement tué par un policier, la …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer des services, contenus ou publicités adaptés selon vos centres d'intérêts. En savoir plus.