BMCE Bank of Africa : CDC va acquérir une participation de 5% de la Banque

Le Groupe gouvernemental britannique CDC, détenu à 100% par le gouvernement du Royaume-Uni, a investi 200 millions de dollars US dans BMCE Bank of Africa, l’un des groupes financiers panafricains leaders. CDC va ainsi acquérir une participation de près de 5% de la Banque.

Au-delà de la prise de participation capitalistique, ce partenariat stratégique constitue un véritable projet industriel qui permettra au Groupe BMCE Bank of Africa de renforcer son positionnement en Afrique, tout en capitalisant sur le réseau élargi du Groupe CDC sur le continent.

Parmi les sept principaux groupes panafricains, BMCE Bank of Africa jouit d’un track record exceptionnel en Afrique subsaharienne. A la fin des années quatre-vingt, BMCE Bank of Africa a mené, avec succès, le redressement de la banque étatique, «la Banque de Développement du Mali» et a restructuré, en 2003, la Congolaise de Banque, la première banque commerciale du Congo-Brazzaville. En 2008, le Groupe a accéléré sa stratégie de croissance à l’international, suite à l’acquisition de Bank of Africa, actuellement détenue à hauteur de 73%. Le Groupe BMCE Bank of Africa est présent dans 31 pays de par le monde, dont une vingtaine en Afrique.

Aujourd’hui, les activités en Afrique subsaharienne représentent près de la moitié des bénéfices consolidés de BMCE Bank of Africa. Forte de sa présence à l’international, la Banque vise à créer de la valeur pour le continent, en canalisant les investissements internationaux depuis ses Hubs au Maroc, en Europe et en Asie et en apportant des solutions innovantes de banque retail en Afrique.

Pour sa part, la CDC, avec plus de 70 ans d’expérience dans l’investissement en Afrique et en Asie et plus de 700 entreprises dans son portefeuille africain, est fortement engagée envers le continent et prévoit d’investir jusqu’à 4,5 milliards USD en Afrique d’ici 2022 et ce, dans différents secteurs et à travers diverses solutions d’investissement. En effet, CDC investit dans des institutions financières, afin de renforcer l’inclusion financière et offrir aux particuliers et aux PME un meilleur accès à des financements à coût abordable, tout en les accompagnants dans le développement de leurs communautés.

Le poids d’un  partenariat stratégique

Ce partenariat stratégique, centré sur l’Afrique et scellé entre BMCE Bank of Africa et CDC, représente l’un des investissements les plus importants réalisés par une institution britannique dans le secteur financier marocain et témoigne de sa vision commune et de son engagement à renforcer l’économie africaine et à améliorer les conditions de vie des populations.

L’accès au financement, à l’éducation financière, au conseil et aux solutions innovantes est essentiel pour assurer le développement économique, en particulier pour les PME qui constituent l’épine dorsale de l’économie africaine et un moteur essentiel de la croissance économique. A mesure que ces entreprises se développent, elles créent des emplois et de la richesse dans leurs communautés.

La promotion d’un développement écologiquement durable constitue une composante importante du partenariat. BMCE Bank of Africa et CDC conviennent que le développement durable peut servir de moteur de croissance des économies africaines et conforter le développement des sociétés africaines, souligne le communiqué. Dans le cadre de leurs actions menées dans ce domaine, BMCE Bank of Africa et CDC veillent à intégrer les risques environnementaux et sociaux au niveau des transactions et accompagnent les entreprises dans le processus d’intégration des pratiques durables dans leurs activités. Le partenariat entre BMCE Bank of Africa et CDC contribuera à consolider ces engagements à l’échelle continentale.

Dans ce sens, Othman Benjelloun, Président de BMCE BoA, a souligné: «Le but ultime de notre accord va au-delà de l’investissement des 200 millions USD. C’est une véritable alliance pour la création de valeur économique, financière et sociétale. C’est une alliance pour le développement du Maroc et de l’Afrique. C’est une alliance pour l’épanouissement du capital humain africain».

HD

Voir aussi

La Cour des comptes a rendu public son rapport 2018

La Cour des comptes vient de rendre public son rapport au titre de l’année 2018 …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer des services, contenus ou publicités adaptés selon vos centres d'intérêts. En savoir plus.