lundi 27 mars 2017

Le CIH présente ses résultats et sa nouvelle banque participative

Enchaînant les réunions marathoniennes, le PDG du CIH, Ahmed Rahhou, a tenu sa conférence de presse d’annonce des résultats annuels juste après celle du Conseil d’administration qui devait, entre autre, entériner définitivement une décision que Rahhou a jalousement gardée secrète, jusqu’à la fin de la conférence…

Le mystère demeurait ainsi pendant près de 70 minutes de présentation des résultats financiers. Résultats dont le PDG du CIH s’est dit satisfait, notant  que les performances réalisées au cours de l’exercice 2016 sont en ligne avec les objectifs du plan de développement 2016-2020 du groupe.

En effet, durant l’exercice 2016, CIH BANK a parachevé avec succès son plan de développement 2010-2015, notamment à travers  la finalisation de la transformation digitale par le déploiement, dans toutes les agences, du nouveau système d’information Nov@Bank, l’ouverture en 2016 de 14 agences, portant ainsi son réseau à 257 agences et l’amélioration de l’efficacité opérationnelle de l’ensemble de ses process, à savoir le renforcement de son offre commerciale innovante destinée aux entreprises et aux particuliers, notamment à sa clientèle des jeunes, à travers le produit Code 30 et l’obtention de la notation BB+ de l’agence Fitch ratings qui positionne la Banque au même niveau que les meilleurs standards nationaux, a précisé Rahhou.

Dans le même sillage, le PDG a signalé que CIH BANK a également étendu son périmètre d’activité par  la création d’une filiale dédiée à la banque participative, en partenariat avec la Caisse de Dépôt et de Gestion et le Qatar International Islamic Bank, la création d’une filiale dédiée à la gestion de fonds communs de placement en immobilier, AjarInvest, conjointement avec la Caisse de Dépôt et de Gestion et la prise de participation dans le capital de la Société de la Bourse des Valeurs de Casablanca.

Et Rahhou d’ajouter que, durant cet exercice, le nouveau plan stratégique 2016-2020 de CIH BANK, visant la consolidation de ses fondamentaux économiques et financiers et l’accélération de sa stratégie digitale, a été adopté.

Relevant que, dans la stratégie de la banque, la digitalisation n’est pas en contradiction avec l’ouverture de nouvelles agences, Rahhou a fait savoir que l’extension du réseau répond particulièrement à une orientation stratégique du groupe, visant la proximité et la présence de la banque sur l’ensemble des canaux de communication. Il a relevé que la digitalisation ne devrait pas être un frein au contact direct avec la clientèle, d’où le renforcement du réseau d’agences. Le CIH se veut ainsi, selon le PDG, une banque de proximité, mais à l’air du temps, c’est-à-dire, très portée sur le digital…

Des résultats satisfaisants

Pour ce qui est des résultats commerciaux consolidés, Lotfi Sekkat, DGA de CIH, a commencé sa présentation en relevant une forte progression des dépôts de la clientèle. Il a ainsi noté qu’avec une collecte nette de 3,3 MMDH, les ressources clientèle consolidées ont progressé de 13,4%, pour se situer à 28,4 MMDH. Cette augmentation provient essentiellement de la progression de 15,6% des dépôts à vue.

Les encours des crédits à la clientèle, quant à eux, se sont situés à 36,7 MMDH, en progression de 8,8%, grâce à la croissance des crédits non immobiliers de 23,8% et des crédits immobiliers de 3,9%, par rapport à 2015, confirmant ainsi la diversification croissante des encours de crédit du groupe CIH Bank.

Le total bilan consolidé s’est ainsi établi, a précisé Sekkat,  à 47,9 MMDH, en progression de 6,7% par rapport à 2015, suite à la croissance en social du bilan de CIH BANK de 7,5% et du bilan de SOFAC de 11,9%.

La marge nette d’intérêt a, pour sa part, progressé de 1,7% par rapport à décembre 2015, sous l’effet conjugué de l’évolution positive de la Marge nette d’intérêt (MNI) en social de CIH BANK de 3,8% et de SOFAC de 8,6%.

Le PNB consolidé s’est ainsi établi à 1.847,2 MDH. Le DGA a en outre relevé une  progression de 3,2% par rapport à 2015. Cette évolution s’explique, a-t-il encore précisé, par la progression du PNB en social de CIH BANK de 3,8% et de SOFAC de 17,2%.

Le résultat brut d’exploitation consolidé s’est ainsi établi à 751,8 MDH, affichant une progression de 3,7% par rapport à 2015.

Un coût du risque maîtrisé

En parlant du coût du risque, Lotfi Sekkat a souligné qu’en social de CIH BANK, ce coût reste largement maîtrisé. Et de préciser que, à l’instar des trois années précédentes, les reprises des provisions dépassent les nouvelles dotations, contribuant ainsi positivement au résultat à hauteur de 38,4 MDH. Le coût du risque de SOFAC ressort à 58,6 MDH, en baisse de 12,6% par rapport à 2015.

En consolidé et suite au perfectionnement du modèle de provisionnement dans une logique de prudence supplémentaire, le coût du risque à fin 2016 s’établit à 116,2 MDH, contre 38,9 MDH en 2015.

En conséquence et du fait de l’évolution du coût du risque, le résultat d’exploitation consolidé ressort à 635,6 MDH et le résultat net part du Groupe ressort à 434,5 MDH, en baisse de 85 MDH par rapport à l’exercice 2015 qui était caractérisé par un résultat non courant exceptionnel de plus de 70 MDH.

En social, le résultat net de CIH BANK s’est établi à 452 MDH, en baisse de 4% par rapport à l’exercice 2015. Celui de SOFAC s’est par contre établi à 61,2 MDH, en croissance de 44% par rapport à 2015.

Autres décisions…

A l’issue de la présentation des résultats, il a été fait état de quelques décisions du Conseil d’administration relatives à la proposition à l’Assemblée générale de la distribution d’un dividende ordinaire de 14 DH par action, payable à partir du 1er juillet 2017 et au  départ de Saïd Laftit et Mohamed Amine Benhalima des instances de gouvernance de la Banque.  

Le CA a également coopté Amina Benkhadra en qualité d’administratrice indépendante et a accueilli en son sein Yassine Haddaoui en qualité de représentant permanent de Massira Capital Management.

Et «Umnia» est née

A l’occasion, Ahmed Rahhou a annoncé le lancement du projet «Banque Participative» à travers une filiale de CIH Bank, QIIB et CDG. Le PDG a ainsi expliqué que, suite à l’obtention de l’agrément, le 2 janvier 2017, CIH, qui travaillait déjà sur cet important projet auquel il faut juste aujourd’hui la publication au Bulletin officiel, préparait tout ce qu’il fallait pour un lancement réussi. Et Rahhou de souligner que le projet est à un stade bien avancé sur les volets  IT, Communication, Agences, Siège, Recrutement… Il a noté que  les autres volets de l’écosystème sont en cours de mise en place (circulaires produits, circulaires comptables, Sukuks, Takaful, interaction avec le CSO…). Il a par la suite révélé la marque commerciale de la banque. Ce sera «Umnia Bank» !

H. Dades

Voir aussi

Saad Eddine El Othmani nommé chef de gouvernement

SM le Roi Mohammed VI a reçu vendredi 17 mars 2017 au Palais royal à …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter du Reporter

Pour recevoir les dernières actualités et mises à jour de notre équipe.

Félicitations vous êtes bien inscrit(e) !

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer des services, contenus ou publicités adaptés selon vos centres d'intérêts. En savoir plus.