mardi 18 décembre 2018

Agriculture : L’initiative «Triple A» présentée à Budapest

Dans le cadre des célébrations de la Journée de l’Afrique en Hongrie, l’ambassade du Maroc à Budapest a organisé, en collaboration avec l’Institut des Affaires étrangères et du Commerce, un séminaire sur le secteur agricole au Maroc.

Ce séminaire était une occasion pour mettre en exergue l’engagement pris par le Royaume, afin de faire du développement durable la pierre angulaire de sa politique de développement national et africain, notamment en matière agricole.

L’action du Royaume en matière de développement durable en Afrique, en particulier dans le domaine agricole et l’initiative marocaine «Triple A» (Adaptation de l’Agriculture Africaine) a également été soulevée, ainsi que les grandes lignes du secteur agricole marocain, surtout le Plan Maroc Vert et ses résultats sur le terrain. Ce Plan a pour principal objectif d’améliorer la production et les revenus des agriculteurs à travers, entre autres,  l’appui au développement de certaines filières agricoles, ainsi qu’à l’agriculture solidaire.

Aujourd’hui,  le développement de l’Afrique, surtout pour ce qui est de la sécurité alimentaire, rappelle  la nécessité d’œuvrer ensemble, pour traduire l’intérêt accordé à la question alimentaire, dans l’accord de Paris sur les changements climatiques, en plans d’action destinés à aider les agriculteurs à s’adapter à ces changements dans les pays en développement.

Dans ce cadre, le Royaume a lancé l’initiative «Triple A» visant à inscrire l’adaptation de l’agriculture en Afrique parmi les priorités de la COP22, à garantir des financements aux projets dédiés, à œuvrer à l’augmentation de la productivité agricole et à promouvoir des solutions innovantes en termes de fertilité des cultures, de gestion des sols et d’irrigation.

Cette initiative a bénéficié, depuis son lancement, du soutien de l’Organisation pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) et de plusieurs pays et acteurs, notamment la Banque Mondiale, le Fond international de développement agricole (IFAD) et le Fond «Adaptation Fund».

L’Afrique est le continent le plus affecté par le changement climatique, dont l’impact sur l’agriculture et d’autres systèmes alimentaires accroît les taux de malnutrition et contribue à la pauvreté, d’une part, et entraîne des conflits potentiels, des déplacements forcés et des crises humanitaires, d’autre part.

De ce fait,  la lutte contre les changements climatiques doit inéluctablement passer par le Continent africain, d’où la nécessité d’accorder un intérêt particulier au renforcement de la coopération Sud-Sud dans les secteurs agricole et environnemental.

ML

Voir aussi

Maroc-Belgique : la Princesse Astrid à la tête d’une mission économique

La Princesse Astrid, Représentante de Sa Majesté le Roi des Belges, présidera une importante délégation …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter du Reporter

Pour recevoir les dernières actualités et mises à jour de notre équipe.

Félicitations vous êtes bien inscrit(e) !

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer des services, contenus ou publicités adaptés selon vos centres d'intérêts. En savoir plus.