Décès de la journaliste Fatima Loukili

La journaliste, scénariste et écrivaine Fatima Loukili s’est éteinte, mardi à Casablanca, a-t-on appris auprès de sa famille.

Considérée comme l’une des figures emblématiques du paysage médiatique et cinématographique marocains, la défunte a fait ses débuts au sein de la radio Médi1 avant de rejoindre la Société nationale de radiodiffusion et de télévision (SNRT), puis 2M où elle a été directrice de l’Information.

Feu Fatima Loukili s’était également distinguée par son talent et son professionnalisme notamment dans les débats qu’elle animait avec les personnalités politiques marocaines et arabes les plus influentes comme l’ancien président palestinien Yasser Arafat.

Dans le domaine cinématographique, feu Fatima Loukili était une actrice accomplie et une scénariste talentueuse. Elle avait brillamment réussi ses rôles sous la direction de Farida Belyazid dans “Une porte sur le ciel” (1986), “Casablanca, Casablanca” (2002) et “Ruses de femmes” (2005), ainsi que sous celle de Jillali Ferhati dans “La plage des enfants perdus” (1991) et “Mémoire en détention” (2003) ou sous la houlette de Nabil Ayouch dans son court-métrage “Hertzian connection”.

FMEJ : Vibrant hommage au journaliste Mohamed Brini

La défunte avait été membre de jury de plusieurs festivals de cinéma nationaux et internationaux et avait présidé le Fonds d’Aide à la Production cinématographique nationale de 2019 à 2020.

LR/MAP

,

Voir aussi

Automobile,ford motor company,hybrides

Le géant américain de l’automobile Ford rappelle 100.000 véhicules hybrides

Le géant américain de l’automobile Ford a rappelé environ 100.000 véhicules de ses marques hybrides …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Captcha Plus loading...