Brillante réélection du Maroc au Comité des droits économiques, sociaux et culturels

Le Royaume du Maroc a été brillamment réélu en la personne de Mme Charafat Afailal au Comité des droits économiques, sociaux et culturels pour la période 2025-2028, lors des élections tenues par le Conseil Économique et Social de l’ONU (ECOSOC) mardi à New York.

La réélection du Maroc à cet organe de traités de l’ONU matérialise la confiance de la communauté internationale en l’action que mène le Royaume, sous la Très Haute Vision de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, que Dieu L’assiste, pour la protection et la promotion des droits de l’Homme dans leur indivisibilité et leur universalité, indique un communiqué du ministère des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger.

Cette réélection atteste également de la crédibilité des efforts du Maroc pour relever les défis mondiaux entravant la pleine jouissance des populations de leurs droits économiques, sociaux et culturels, ajoute le communiqué.

Cet engagement du Maroc s’est illustré ces dernières années par le lancement de plusieurs chantiers socioéconomiques sous la Haute Vision de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, dont celui de la généralisation de la protection sociale et du Nouveau modèle de développement.

Le chef de l'ONU encourage le G20 à la solidarité en matière d’accès aux vaccins Covid-19

Mme Charafat Afailal est une experte reconnue des droits économiques, sociaux et culturels, en particulier dans le domaine de l’eau. En tant qu’ancienne responsable gouvernementale, elle a participé à l’élaboration et la mise en œuvre d’initiatives nationales et internationales visant à garantir un accès universel et équitable à cette ressource vitale.

Créé en 1985, le Comité surveille la mise en œuvre des dispositions du Pacte international relatif aux droits économiques, sociaux et culturels par les États parties. Ce Comité est composé de 18 experts renommés dans le domaine des droits de l’Homme, élus par l’ECOSOC.

LR/MAP

,

Voir aussi

intégration industrielle,Maroc,France,automobile,hydrogène vert,Bruno Le Maire

L’intégration industrielle au centre d’entretiens entre Ryad Mezzour et Bruno Le Maire

Le ministre de l’Industrie et du commerce, Ryad Mezzour, a eu, vendredi à Rabat, des …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Captcha Plus loading...