vendredi 22 mars 2019

AE Award 2018 : Une stratégie BMCE pour les jeunes entrepreneurs africains

Le Groupe BMCE Bank of Africa a organisé, à Casablanca, une cérémonie de remise des Prix aux 13 lauréats de la quatrième édition de l’African Entrepreneurship Award (AEA) qui se sont distingués par leur esprit d’innovation ou des initiatives pionnières sur le continent, au cours de l’année 2018.

L’organisation de ce Prix, doté d’un million de dollars, illustre l’engagement de BMCE Bank of Africa à promouvoir l’entrepreneuriat innovant en Afrique, a déclaré, à cette occasion, le PDG du groupe, Othman Benjelloun. Il a estimé qu’à travers ce Prix, son Groupe «concrétise sa vision d’une Afrique dynamique, portée par ses jeunes entrepreneurs, pour un renforcement des opportunités économiques et sociales offertes à tous les Africains».

Selon Benjelloun, ce Prix regorge de grandes significations, puisqu’il encourage les jeunes Africains à adhérer pleinement «au monde prometteur» de l’entreprenariat, soulignant que «ce volet aura des répercussions économiques et sociales sur le continent africain».

Le Prix attire, au fil des ans, un grand nombre de participants de différents pays africains, a-t-il fait observer, précisant que le monde des affaires joue «un rôle majeur dans le développement et la création de postes d’emplois».

17.000 entrepreneurs en 4 ans…

Pour sa part, l’Administrateur-Directeur général exécutif du Groupe, Brahim Benjelloun Touimi, a indiqué que l’African Entrepreneurship Award a drainé, depuis son lancement en 2015 (4 années), plus de 17.000 entrepreneurs issus de 142 pays incluant les 54 pays africains. Ces entrepreneurs ont été accompagnés par plus de 500 partenaires-mentors, en provenance d’Afrique, d’Asie, d’Australie, d’Amérique et d’Europe et a récompensé 46 entrepreneurs pour un montant global de 4 millions de dollars.

Benjelloun Touimi, également président du jury de l’African Entrepreneurship Award, a souligné que les finalistes de ce concours, mis en place selon des normes internationales, ont passé une semaine de coaching au Club BMCE de Casablanca et sont passés devant un jury factice, pour être bien orientés et réussir leur passage devant le jury de ce concours. Il a, de même, souligné qu’au Maroc, une entreprise privée peut réussir à faire avancer des projets entrepreneuriaux qui constituent une solution structurelle au chômage et ce, en catalysant les compétences dans tous les domaines et de toutes les régions du monde, en faveur des entrepreneurs du continent africains.

Et de conclure que le secret de la réussite jusqu’alors de ce projet a été précieusement un mentoring et un accompagnement électronique et physique de ces entrepreneurs, précisant que ceux-ci «ne partent pas avec des chèques, mais ils sont suivis étape par étape par les banquiers qui les financent selon l’objectif atteint».
Le groupe BMCE Bank Of Africa met au service d’un projet social tout le savoir et le «know how» d’un banquier, a notamment indiqué  Touimi.

… Et deux nouvelles catégories

Cette 4ème édition a présenté deux nouvelles catégories: «Innovation» et «Sport Business». Ainsi, l’innovation se définit par la résolution de problèmes à travers les nouvelles technologies, les nouveaux processus et les nouveaux «Business Models», tandis que les entreprises sportives appuient les disciplines sportives les plus populaires sur le continent.

A l’issue des premières sélections, 30 finalistes, provenant de 20 pays africains, ont été réunis, du 5 au 9 décembre courant, pour un «Boot Camp» où des coaches issus du Nigeria, de Namibie, du Sénégal, du Cameroun et d’Australie ont dispensé trois jours de coaching personnalisé, avec des présentations convaincantes et des business-plan mis à l’épreuve.

Au final, 13 lauréats ont été sélectionnés par un jury composé de six membres représentant la Chine, les Etats-Unis, le Ghana, le Sénégal, le Canada et le Maroc.

Et les heureux gagnants sont…

Le 1er prix «Innovation», doté de 150.000 dollars américains (USD), a été attribué au Sud-Africain Jonathan Kornik, pour son projet sur la régulation et la réduction de la consommation d’eau et d’électricité grâce à un système de contrôle relié aux chauffe-eau.

Dans la même catégorie, des prix d’une valeur de 100.000 USD chacun ont été décernés à Awa Caba (Sénégal), pour son projet sur la distribution de produits des petites entreprises agro-industrielles, à travers une plate-forme e-commerce; à Ronald Hakiza (Ouganda), pour son projet relatif à la réservation de tickets de bus en ligne par application mobile ou site web; à Lincoln Winimi Peedah (Ghana), pour une idée de transformation des valeurs résiduelles collectées des abattoirs en alimentation animale; et à Hend Riad (Egypte), pour la création de la haute couture et articles de maison durables à partir du matériel Plastex recyclé.

Un troisième prix, d’une valeur de 50.000 USD, a été attribué à Kevin Miengan Cedric Sesse de la Côte d’Ivoire, pour un projet de mise en relation des artisans du secteur informel et des clients de la classe moyenne à travers un portail en ligne.

Le premier prix (150.000 USD) de la catégorie «Sport» a été attribué à Nangado Kauluma de la Namibie pour une plate-forme virtuelle disposant de cours de fitness accessibles via le web et le mobile, alors que le deuxième (75.000 $) a été attribué à l’Ougandais Ibrahim Musisi, pour un projet de cours de danse dispensés sur la base de la musique africaine; à Aderoju Ope-Ajayi du Nigéria, pour la mise en place d’un centre d’apprentissage de la natation et des techniques de sauvetage pour femmes et enfants.

Les prix portant sur des projets à hauts potentiel (25.000 $ chacun) ont été attribué au Ghanéen Ama Dadson pour un projet de transformation de la littérature africaine en livres audio disponibles sur mobiles; au Marocain Anass El Hilal, pour le prototype d’une unité mobile qui offre des soins médicaux dans des zones rurales; à Divin Arnaud Kouebatouka (Congo Brazzaville), pour un prototype de transformation de la Jacinthe d’eau invasive en absorbants naturels, destinés au nettoyage industriel; et à la Congolaise Christian Songwa, pour une ferme aquaponique pour élevage de poissons et production de légumes.

Grâce au financement du Prix et à l’accompagnement en conseil et mentorat, les 33 entrepreneurs lauréats des trois premières éditions du prix AEA ont pu investir dans le développement de leurs entreprises, créer de l’emploi et lancer des produits et services à fort impact social et ce, à travers la création de près de 2.300 emplois, l’acquisition de 264.000 clients et des revenus annuels multipliés par 5.

HD

Voir aussi

Bruxelles : L’accord de pêche Maroc-UE adopté par le Conseil de l’Europe

Le Conseil des ministres de l’Union européenne (UE), réuni lundi à Bruxelles, a adopté la …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter du Reporter

Pour recevoir les dernières actualités et mises à jour de notre équipe.

Félicitations vous êtes bien inscrit(e) !

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer des services, contenus ou publicités adaptés selon vos centres d'intérêts. En savoir plus.