dimanche 22 octobre 2017

Fadoua Berrada : Une toile sur 100 m2 !

Fadoua berrada

La créatrice de la toile, Fadoua Berrada enseigne à l’ISCAE, à la FST de Settat, à l’Université internationale à Rabat et à Mundiapolis. Artiste autodidacte, c’est une étonnante touche-à-tout.

Le grand public découvrira, du 30 juillet au 30 août, la plus grande toile de l’histoire du Maroc. Fadoua Berrada l’exposera à l’occasion de la Fête de la jeunesse. La toile de 100 mètres carrés (50 m x 2 m) sera exposée et suspendue grâce à une structure métallique sur le boulevard de la Corniche à Casablanca. Elle aura pour objectif d’inspirer la jeunesse marocaine et l’inciter à développer ses talents à travers des exploits intellectuels, sportifs ou artistiques.
L’idée de cette toile est née de la volonté de rendre hommage à la jeunesse du Maroc à travers la représentation symbolique de plusieurs valeurs, comme le rappelle l’artiste elle-même: «Les jeunes Marocains sont fiers de s’approprier une citoyenneté plurielle, riche et éclectique. Ces jeunes, au contact des anciens, développent leurs talents pour armer leur singularité dans une perspective d’accomplissement dynamique et de succès.

C’est le thème que j’ai choisi pour ce tableau atypique». Un projet grandiose, à la hauteur des ambitions de l’artiste globetrotteuse qui devient, en 2014, la première femme marocaine à avoir réalisé le tour du monde en 114 jours (dont 66 en mer). Durant ce périple, elle a parcouru 54.000 km sur différents océans. 14 peintures ont été réalisées sur ce voyage, ainsi qu’un livre intitulé «Survivre au temps».

Bouchra Elkhadir

……………………………………………………………

Parcours de Fadoua Berrada


Née le 15 janvier 1980, Fadoua Berrada a obtenu son diplôme sur les bancs de l’ISCAE en 2002, avant d’y retourner quelques années plus tard en tant que professeur. Après un brillant parcours de manager au sein de grands groupes et multinationales renommées, elle décide de tenter l’expérience de l’entreprenariat en lançant Home Avenue, concept store spécialisé en porcelaine, orfèvrerie et cristallerie au sein du Morocco Mall. Eprise de design et d’arts décoratifs, elle développe une ligne d’art de la table «by FB» et s’enferme régulièrement dans ses ateliers pour exprimer ses sentiments et sa vision du monde sur toile.

Une technique atypique


Une autre particularité de cette toile en acrylique est qu’elle est réalisée via la technique du pixel art, qui n’est autre qu’une juxtaposition de carrés colorés. Cette contrainte de moyens minimalistes rend donc la stylisation au cœur de la recherche esthétique, là où chaque pixel a son importance.
Ainsi, pour symboliser la singularité de la jeunesse marocaine, chaque silhouette sur la toile sera blanche et aura un carré rouge ou vert. Ce carré sera placé successivement à différents endroits de la silhouette pour représenter la diversité des talents (intellectuel, linguistique, sportif, artistique…). Au contact des anciens, ce carré grandira pour symboliser la bonification au fil du temps.
Les autres silhouettes sur la toile seront peintes de couleurs différentes pour mettre en exergue l’environnement multiculturel et la taille des formes ira crescendo de gauche à droite pour symboliser le passage à l’âge adulte et l’accomplissement qui en résulte.

Voir aussi

Fondation Attijariwafa bank : Hommage posthume à Juan Goytisolo

La Fondation Attijariwafa bank a organisé, à Casablanca, une conférence-hommage à l’écrivain espagnol, Juan Goytisolo, …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter du Reporter

Pour recevoir les dernières actualités et mises à jour de notre équipe.

Félicitations vous êtes bien inscrit(e) !

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer des services, contenus ou publicités adaptés selon vos centres d'intérêts. En savoir plus.