mardi 12 novembre 2019
Flash Infos

Made in Africa : Les règles d’origine, tremplin pour le commerce intra-africain

Le Centre d’Information des Nations Unies, le Bureau de la Commission Economique pour l’Afrique du Nord des Nations Unies et la Bourse de Casablanca ont procédé, lors d’une conférence de presse, au lancement du rapport annuel de la Conférence des Nations Unies sur le Commerce et le Développement (CNUCED), sur le développement économique en Afrique 2019: «Made in Africa: règles d’origine, un tremplin pour le commerce intra-africain».

Présenté par Lilia Hachem Naas, Directrice du Bureau de la CEA pour l’Afrique du Nord, le rapport 2019, qui est dédié aux «règles d’origine», examine l’important potentiel de ces règles, pour changer la donne en Afrique et permettre à la Zone continentale africaine de libre-échange de catalyser l’intégration régionale du continent, en générant des gains importants. 

La CNUCED estime, en effet, que le produit intérieur brut de la plupart des pays africains pourrait enregistrer jusqu’à 3% d’augmentation, une fois que tous les droits de douane auront été éliminés, à condition que les règles d’origine soient simples et favorables aux entreprises.

Il est à rappeler que les règles d’origine constituent un véritable «passeport» qui permet aux marchandises de circuler en franchise de droits à l’intérieur d’une zone de libre-échange, si ces marchandises sont considérées comme originaires de cette zone. Elles constituent, ainsi, l’une des pierres angulaires de la stimulation du commerce sur le continent.

Il y a aussi lieu de noter que la sortie de ce rapport coïncide avec le lancement de la Zone de libre-échange continentale africaine (ZLECA) qui constitue un saut qualitatif et une nouvelle dynamique apportée à l’intégration africaine, notamment par la prise en charge effective des aspirations et des attentes des populations, en particulier les femmes et les jeunes.
La ZLECA, entrée en vigueur le 30 mai 2019, devrait procurer toute une série d’avantages, en termes de développement socio-économique, en favorisant la création d’échanges, la transformation structurelle, l’emploi productif et la réduction de la pauvreté.

LR

Voir aussi

Maroc–Niger : Jazouli s’entretient avec Diop à Niamey

En marge du Conseil Exécutif de l’UA à Niamey (Niger), le ministre délégué en charge du …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer des services, contenus ou publicités adaptés selon vos centres d'intérêts. En savoir plus.