Maroc : Nouvelles sanctions royales

Maroc : Nouvelles sanctions royales

C’est par dizaines que les sanctions sont tombées, envoyant devant les conseils de discipline, des cohortes d’ qui auront à répondre de la corrélation entre responsabilité et reddition de comptes.

SM le a reçu, lundi 11 décembre 2017 au Palais royal à , le chef de gouvernement, Saâd-Eddine El Othmani, le ministre de l’Intérieur, et le Premier président de la Driss Jettou, en présence de Fouad Ali El Himma, Conseiller du Souverain.

Cette audience a fait suite aux instructions données auparavant par le Souverain, lors de l’audience qui leur avait été accordée le 24 octobre 2017, pour mener les investigations nécessaires au niveau national par le ministère de l’Intérieur, concernant les responsables, tous grades confondus, défaillants dans l’exercice de leur fonction.

Plusieurs épinglés

A l’occasion de l’audience royale, le ministre de l’Intérieur a soumis au Souverain les résultats des investigations menées par le ministère, basés sur les enquêtes et les rapports de terrain relatifs au suivi continu de l’action des . Ces investigations ont relevé des cas de défaillance professionnelle chez un certain nombre d’ de différents grades.  Il s’agit d’un wali, de 6 gouverneurs, 6 secrétaires généraux, 28 pachas, chefs de cercle et chefs de district urbain, 122 caïds et 17 khlifas.

En photos, le Roi Mohammed VI avec les frères Azaitar

A cet effet, a soumis à l’appréciation royale des propositions de mesures disciplinaires à l’endroit des responsables concernés, comme suit:

– Pour le wali et les six gouverneurs: suspension de leurs fonctions et leur traduction devant les conseils disciplinaires compétents,

– Pour les responsables appartenant aux autres grades d’agents d’autorité: suspension de leurs fonctions de 86 agents d’autorité, en attendant de les traduire devant les conseils disciplinaires compétents, pour prendre les sanctions adéquates,

– Des blâmes à l’encontre de 87 agents d’autorité.

Ces nouvelles sanctions vont en droite ligne avec la politique royale en faveur de l’instauration d’un nouveau concept de l’autorité. En effet, dès son intronisation en 1999, SM le Roi Mohammed VI a donné le tempo en appelant à une véritable rupture avec les vieilles pratiques, surtout au sein de l’administration. Le Souverain avait rappelé que la proximité avec les citoyens doit constituer l’objectif numéro un de tout responsable au sein de l’Etat. Dans son dernier Discours du Trône, SM le Roi a porté des critiques sévères contre les mauvais éléments qui portent atteinte à l’image de l’administration marocaine, de plus en plus discréditée aux yeux des citoyens.  

Maroc : Abdelouafi Laftit appelle les Marocains au respect des mesures prises par les autorités

ML

Encadré

A propos du wali suspendu de ses fonctions

Selon des sources concordantes, le wali suspendu de ses fonctions par SM le Roi Mohammed VI, lundi 11 décembre 2017, n’est autre que Abdelfatah Lebjioui, wali de la région de -Safi. Il aurait été épinglé à cause de sa responsabilité dans le drame qui s’est produit à Sidi Boulaalam dans la région d’Essaouira en novembre dernier. Pour rappel, 15 femmes avaient péri dans une bousculade survenue lors d’une opération de distribution de denrées alimentaires, organisée par une association locale de bienfaisance. Suite à cet incident tragique, le Souverain a donné ses instructions pour que les actions caritatives de ce genre fassent l’objet de plus de suivi et d’un encadrement des plus strictes, afin qu’un tel drame ne se reproduise plus.

Voir aussi

Le Roi Mohammed VI préside à Marrakech une veillée religieuse en commémoration de l’Aïd Al-Mawlid

SM Le Roi préside ce vendredi une veillée religieuse pour commémorer la disparition de feu Hassan II

Sa Majesté le Roi Mohammed VI, Amir Al-Mouminine, que Dieu L’assiste, présidera, vendredi au Mausolée …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Captcha Plus loading...