mercredi 26 juillet 2017

Croissant Rouge en Afrique : Le Maroc prend du galon

Le Maroc, à travers le Croissant Rouge Marocain (CRM), a été élu en tant que vice-président de la 9ème Conférence panafricaine de la Croix Rouge et du Croissant Rouge, dont les travaux se sont tenus à Abidjan.

Au terme de la séance d’ouverture, il a été également procédé à l’adoption de l’agenda de la réunion et des règles et procédures des travaux de la Conférence placée sous le thème «Investir en Afrique».
Cette participation distinguée du Maroc à la Conférence se veut le couronnement de l’ensemble des rencontres tenues avec les sociétés nationales africaines de la Croix Rouge et du Croissant Rouge, conformément aux orientations du Royaume, sous la judicieuse conduite de SM le Roi Mohammed VI.
L’élection du Maroc au poste de la vice-présidence de la 9ème Conférence panafricaine de la Croix Rouge et du Croissant Rouge, qui a connu la participation de 54 sociétés nationales africaines, est un gage de confiance et un signe de reconnaissance du travail excellent que le CRM, présidé par SAR la Princesse Lalla Malika, ne cesse d’accomplir au service de l’humanité et du Continent.
Organisée tous les quatre ans dans un pays choisi à l’avance, suivant les statuts de la Fédération Internationale des Sociétés de la Croix Rouge et du Croissant Rouge, cette Conférence est la plus importante réunion du mouvement organisée sur le Continent. Elle sert d’occasion aux membres de la Croix Rouge et du Croissant Rouge pour se rencontrer, afin de discuter des défis humanitaires auxquels l’Afrique est confrontée, d’échanger des idées et des expériences et de baliser la voie à suivre pour les prochaines années.
La Conférence se fixe comme objectifs de promouvoir la coopération, le travail en réseau et les partenariats entre les sociétés nationales de la région, d’identifier les préoccupations et les questions humanitaires d’intérêts communs, de chercher à réaliser des stratégies communes de mise en œuvre à l’égard des décisions des réunions statutaires du mouvement et de faire des propositions au Conseil de direction sur les questions liées à l’Assemblée générale et les organes statutaires du mouvement.

HD

Voir aussi

Flexibilité et dévaluation du Dirham : Le coup de colère de Abdellatif Jouahri

«Pas de dévaluation du dirham… Nous ne sommes pas en situation de crise… La crédibilité …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter du Reporter

Pour recevoir les dernières actualités et mises à jour de notre équipe.

Félicitations vous êtes bien inscrit(e) !

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer des services, contenus ou publicités adaptés selon vos centres d'intérêts. En savoir plus.