Flash Infos

SM le Roi adresse un message de condoléances à la famille de feu Adnane Bouchouf

Affaire Adnane Bouchouf Message de condoléances de SM le Roi

Sa Majesté le Roi Mohammed VI a adressé un message de condoléances et de compassion à la famille de l’enfant Adnane Bouchouf.

Dans ce message, le Souverain affirme avoir appris avec une grande émotion et une profonde affliction la nouvelle de la tragédie qui a endeuillé la famille d’Adnane, que Dieu l’accueille parmi les martyrs et les vertueux.

En cette douloureuse circonstance, SM le Roi exprime aux membres de la famille du défunt et, à travers eux à l’ensemble de ses proches, Ses vives condoléances et Sa sincère compassion suite à cette perte cruelle, soulignant que leur foi inébranlable en Dieu ne fait, dans une telle épreuve, que renforcer leur patience, et que Dieu leur en rétribuera amplement.

Dans ce message, le Souverain condamne l’acte criminel odieux dont votre fils innocent a été victime et Nous partageons avec vous et toutes les familles marocaines qui ont compati avec vous, l’ampleur de cette perte cruelle, implorant le Tout-Puissant d’accorder à sa famille patience et réconfort.

SM le Roi implore, à cette occasion, le Très Haut d’entourer le défunt de Sa sainte miséricorde et de l’accueillir dans Son vaste Paradis parmi les prophètes, les martyrs et les vertueux.

Et fais la bonne annonce aux endurants qui disent, quand un malheur les atteint : Certes nous sommes à Dieu et c’est à Lui que nous retournerons. Véridique est la parole de Dieu.

LR

Voir aussi

Maroc/ COVID-19 | 220 nouveaux cas confirmés, 247 guérisons en 24H

Maroc/ COVID-19 | 220 nouveaux cas confirmés, 247 guérisons en 24H

Deux-cent-vingt (220) nouveaux cas d’infection au coronavirus (Covid-19) et 247 guérisons ont été enregistrés au …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies. En savoir plus.