Flash Infos

«Wifi7dak» Et voilà l’internet nomade !

Une première au Maroc: Inwi a lancé, le 4 juillet 2013 à El Jadida, le wifi outdoor. Une opération baptisée «Wifi7dak» qui traduit la stratégie d’Inwi de continuer sur la voie de la démocratisation des usages des télécommunications au Maroc.

Inwi

En effet, cette démocratisation de l’accès au contenu se fait grâce au wifi outdoor en couvrant de larges zones urbaines avec du haut débit.

La technologie complémentaire

Wifi7dak est une technologie complémentaire au haut débit qui s’adresse particulièrement aux usages «nomades» de l’internet. Il se déploie en outdoor en utilisant l’infrastructure existante d’Inwi. Elle reste une solution d’appoint qui complète la 3G, la 4G et le wifi classique en couvrant des zones entières en outdoor.

Véritable première de par son amplitude, Wifi7dak est une première réponse à un marché bridé par le monopole de fait sur l’ADSL.
Inwi tient ainsi à son engagement à déployer cette technologie en 2013, répondant notamment à une des recommandations de l’Agence nationale de régulation des télécommunications (ANRT), pour élargir la couverture du haut débit non filaire et le rendre accessible au plus grand nombre. Selon l’étude de l’ANRT sur les mutations des usages de l’internet (réseaux sociaux, paiement en ligne…), le Maroc est entré clairement dans l’ère du contenu.

Un opérateur à l’écoute

Avec Wifi7dak, Inwi continue d’être à l’écoute de tous les Marocains et de répondre à leurs attentes en trouvant des solutions innovantes pour développer l’accès haut débit et en démocratisant l’accès au contenu. Pour ce faire, l’opérateur utilise ses moyens actuels pour développer cette infrastructure en la renforçant sans recourir à de nouveaux sites et donc à des travaux de câblage (tranchées) qui supposent une gêne occasionnée pour les citadins. L’avantage de cette solution est qu’elle est indépendante d’équipement supplémentaire et permet à tous les smartphones, tablettes et PC portables équipés de module wifi d’accéder au haut débit.
Inwi donne donc la gratuité à des milliers d’utilisateurs par jour afin de tester cette connexion de proximité et ce, dans les principales artères de la capitale des Doukkala, El Jadida. «C’est vraiment un test grandeur nature qui s’étalera sur deux mois importants, à savoir le mois sacré de Ramadan et les vacances d’août. Sur toute cette période, nous suivrons nos usagers afin d’évaluer leur feed-back et d’améliorer en perspective le service», souligne Fréderic Debord, DG d’Inwi.
L’opérateur procédera à la commercialisation du service dès la rentrée, offrant ainsi des tarifs similaires au service HDM avec des périodicités variées et adéquates au besoin de chaque client. Au niveau national, l’expérience se renforcera davantage.

Internet
Parole aux chiffres

– 50% des foyers ont accès à internet.
– 16% des individus sont équipés de smartphones, dont 21% en milieu urbain.
– 7% des foyers sont équipés de tablettes.
– Seulement 720.000 connexions ADSL.
– Seulement 10% des mobiles ont un accès Data.

 

 

Frédéric Debord, Directeur général d’Inwi

Inwi veut démocratiser le haut débit

Fredric Debord inwi

Avec le lancement du wifi outdoor, Inwi ne cherche-t-il pas à se mettre en position de leader sur ce créneau encore inexploité par les autres opérateurs?

Je dirais qu’on a plutôt voulu différencier l’expérience Wifi, entre ce qui est traditionnel, c’est-à-dire un service dont on ne sait pas vraiment à qui on l’achète, avec des Hot-spots très limités ; et une véritable expérience d’opérateur qui apporte sa qualité et son nom et couvre de grandes zones. Donc, sur cette partie wifi outdoor, on veut vraiment prendre le leadership; on veut vraiment apporter quelque chose de différent; on veut que le client d’Inwi, le client de ce service, voie une différence et puisse, en nomadisme, quand il sort de chez lui, avoir du haut débit. Le haut débit pour tous, soit par la 4G, soit par ADSL, n’est pas encore fait. Avec le wifi outdoor, on veut vraiment apporter quelque chose de nouveau. On veut réussir le succès qu’Inwi a eu au début en lançant l’expérience HDM, tout en apportant quelque chose de nouveau.

Vous avez commencé par El Jadida. Pourquoi ne pas avoir opté pour Casablanca, Rabat ou Marrakech?

Pour réussir, on avait besoin de deux choses. D’abord, un engagement des autorités locales pour nous aider. Et là, à El Jadida, je dirais que le gouvernorat nous a vraiment été d’un support très important. Ensuite, on avait besoin d’une ville de taille raisonnable pour faire une couverture globale de la ville et pouvoir avoir des retours de clients. Ce qu’on veut vraiment faire, c’est un test pour pouvoir remonter jusqu’aux clients et savoir ce qu’on peut améliorer, créer une réelle interactivité avec nos clients. Dans une ville comme Casablanca, c’est trop grand pour pouvoir faire de l’interactivité. Pour faire un test, Casablanca, ou même Rabat, ou encore Marrakech, sont vraiment de trop grandes agglomérations. El Jadida a une taille humaine. On avait un potentiel de sites télécom qui étaient tout à fait adaptables et donc on l’a fait à El Jadida.

Et pour quand prévoyez-vous la généralisation de l’expérience?

On s’est fixé jusqu’aux mois de septembre-octobre pour bénéficier des tests sur El Jadida et penser à une extension aux autres villes.

D’autres innovations et nouveautés sont-elles en vue, ou en projet, pour le moment?

On avait promis un certain nombre d’étapes sur le haut débit. On avait ainsi promis le lancement du wifi outdoor en été, l’ADSL vers la fin de l’année et la 4G l’année prochaine, lorsque les conditions seront sorties. Donc, on pense que sur Internet haut débit, il y a encore énormément de choses à faire, une expérience à améliorer et Inwi s’engage fortement dessus.

Cette opération lancée à El Jadida aura certainement un impact positif sur le chiffre d’affaires d’Inwi. Quelle est votre estimation de cet impact?

Aujourd’hui, une grande partie de l’opération va être gratuite. Donc, on ne fait pas de prévision de chiffre d’affaires sur cette opération. C’est vraiment une opération pilote sur laquelle on compte beaucoup pour capter l’expérience et non pas faire du chiffre d’affaires. On fera du chiffre d’affaires après. On aura la même politique tarifaire que la politique d’Inwi qui vise vraiment à démocratiser le haut débit. On n’est pas là pour faire des tarifs chers. Ce qu’on veut, c’est donner, à travers tous les produits que lance Inwi, l’accessibilité et permettre à l’ensemble des clients de pouvoir en bénéficier…

En termes de concurrence, quel sera l’effet de cette nouvelle expérience sur le positionnement d’Inwi ?

Je dirais que la stratégie d’Inwi, on l’a faite pour Inwi et que le développement de ses produits fait partie de notre propre stratégie. Après, chaque opérateur privilégie telle ou telle technologie sur un ensemble de technologies. Nous, on pense qu’il faudra plusieurs technologies et celle-là en fera partie. Je ne sais pas comment les autres vont réagir.

Cette nouvelle sortie ne connote-t-elle pas plutôt la manière d’Inwi de se détacher du réseau classique?

Pour nous, il est obligatoire que le haut débit sorte de la maison. Qu’il soit dans la rue avec cette nouvelle technologie, ou qu’il soit à l’extérieur avec la 4G, ce qui est évident, c’est que le client doit être accompagné partout.

Propos recueillis par Hamid Dades

Voir aussi

Le marché automobile en convalescence

Marché automobile | Un secteur en convalescence

Après avoir vu ses ventes s’effondrer depuis mars dernier, à cause de la pandémie de …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies. En savoir plus.