USA : La stratégie des frappes ciblées

Le Pentagone a annoncé la mort, dans une frappe aérienne en Syrie mi-juin, d’un haut responsable logistique du groupe djihadiste Etat islamique. Tareq ben Tahar al-Awni al-Harzi a été tué «par une frappe de la coalition, le 16 juin à Shadadi», dans la province d’Hassaké (nord-est de la Syrie), selon le porte-parole du ministère américain de la Défense, le capitaine de vaisseau Jeff Davis. Il s’agit du frère de Ali al-Harzi, un recruteur de l’EI dont le Pentagone avait déjà annoncé la mort dans un raid de l’aviation américaine à Mossoul (nord de l’Irak).
Tareq al-Harzi était chargé de «lever des fonds», de «recruter» et de «faciliter les voyages» de combattants du groupe ultra-radical Etat islamique, a déclaré Jeff Davis, précisant qu’il a également participé aux «achats et au transport d’armes depuis la Libye, jusqu’en Syrie».

«Sa mort réduira la capacité du groupe Etat islamique à intégrer des combattants étrangers dans les combats en Syrie et en Irak et à déplacer des hommes et des armements entre la Syrie et l’Irak», a-t-il résumé. Selon un haut responsable américain de la Défense, Tareq al-Harzi était de nationalité tunisienne et avait été condamné par contumace à 24 ans de prison, par la justice de son pays, pour terrorisme.

Voir aussi

Egypte : Morsi échappe à la peine capitale

L’ex-président islamiste égyptien, Mohamed Morsi, destitué en 2013 par l’armée, a été condamné à 20 …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies. En savoir plus.