Unesco | Ouverture de la Conférence mondiale sur l’éducation au développement durable

Unesco

La Conférence mondiale de l’Organisation des Nations pour l’éducation, la science et la culture sur l’éducation au développement durable a entamé ses travaux sous format virtuel, lundi depuis Berlin, avec la participation du Maroc.

Cette Conférence mondiale réunit quelque 2.500 participants dont 81 ministres de l’Education et acteurs de premier plan engagés dans la transformation de l’éducation afin que tous les apprenants puissent faire face à la crise climatique, à la perte de biodiversité et à tous les autres défis du développement durable.

Organisée en collaboration avec le gouvernement allemand, cette messe internationale entend concevoir des stratégies pour l’intégration de l’éducation au développement durable à tous les niveaux d’instruction et de formation, conformément à un nouveau cadre.

Trois jours durant, ses travaux vont mettre en lumière les moyens optimaux à même d’exploiter l’éducation pour relever les défis mondiaux en lien avec le changement climatique, la perte de biodiversité, les économies vertes et circulaires, le progrès technologique et l’établissement de relations résilientes avec la planète grâce à l’instruction.

Ouverture de la 210ème session du Conseil Exécutif de l'Unesco avec la participation du Maroc

Les participants vont également examiner les moyens de renforcer les capacités des éducateurs, de responsabiliser les jeunes et de prendre des mesures locales par le biais de l’éducation au développement durable.

La rencontre sanctionnera ses travaux par un document baptisé “la Déclaration de Berlin sur l’éducation au développement durable”, qui proposera une série de politiques englobant l’enseignement, l’apprentissage, la formation professionnelle et l’engagement civique.

L’éducation à l’environnement est au coeur des préoccupations de l’UNESCO. Consciente de ce challenge de taille, l’organisation onusienne s’est fixée pour objectif de faire de l’éducation à l’environnement une composante essentielle des programmes scolaires dans tous les pays d’ici 2025.

A cet égard, l’UNESCO, principale agence de l’ONU en charge de l’éducation au développement durable, qui vise à faire en sorte que tous les apprenants acquièrent les connaissances, les compétences, les valeurs et l’initiative nécessaires pour agir en faveur de la planète et vivre d’une manière soutenable, fédère les efforts de ses 193 États membres pour atteindre cet objectif.

L'Unesco salue le rôle «essentiel» des enseignant(e)s pendant la pandémie

Il s’agit notamment d’orienter les actions des pays vers un soutien de la réforme des programmes scolaires et un suivi des progrès accomplis afin de garantir que chacun acquiert les connaissances, les compétences, les valeurs et les attitudes nécessaires pour introduire des changements positifs et protéger l’avenir de notre planète.

LR/MAP

,

Voir aussi

Bahreïn,Manama,sommet arabe,Nasser Bourita

Nasser Bourita participe à une réunion préparatoire du 33è Sommet arabe

Le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Captcha Plus loading...