Souveraineté industrielle | Mme Bouaida met en avant les potentialités économiques des régions

La présidente de l’Association des Régions du Maroc (ARM), Mbarka Bouaida, a mis en avant, mardi à Casablanca, les potentialités économiques des différentes régions du Maroc dans le développement de la souveraineté industrielle du pays.

Intervenant lors de la cérémonie de lancement du quatrième lot d’opportunités de la banque de projets, Mme Bouaida, également présidente du conseil de la région Guelmim-Oued Noun, a souligné l’importance du rôle des régions dans le développement de l’attractivité économique du Maroc.

Elle a dans ce sens noté que les Conseils de la région ont travaillé sur des schémas de réaménagement territorial pour donner de la visibilité aux investisseurs et définir ainsi la vocation de chaque région, soulignant la nécessité d’oeuvrer en concertation avec les départements ministériels concernés pour assurer une convergence entre les politiques publiques et celles régionales.

Pour sa part, le vice-président du Groupement professionnel des banques marocaines (GPBM), Mohammed Kettani, a affirmé que dans le cadre du comité de veille économique, le secteur bancaire a été un acteur actif aux côtés du gouvernement et de la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM) durant la période critique du Covid-19.

Maroc/ COVID-19 | 89 nouveaux cas confirmés, 7.300 au total

Dans ce sens, il a rappelé l’injection de près de 65 milliards de dirhams pour le financement des projets “Oxygène” et “Relance”, au profit de 100.000 entreprises, ainsi que le report des échéances au profit de 490.000 ménages, et 32.000 entreprises.

Il a également fait part de la disposition du secteur bancaire à recevoir et accompagner les investisseurs dans le cadre des opportunités offertes par les banques de projet, en vue de garantir la réussite de ces projets.

De son côté, le vice-président de la CGEM, Mehdi Tazi, a fait observer que le tissu industriel marocain a connu un grand changement de paradigme, mettant en avant les grandes avancées réalisées par l’industrie marocaine, notamment les secteurs automobile et aéronautique, outre le développement des zones industrielles dans différentes régions.

Cette réussite est également due à l’appui d’un système bancaire solide qui accompagne cette industrie, a-t-il ajouté, appelant à investir davantage dans les secteurs des énergies vertes et de la décarbonation, dans lesquels le Royaume dispose d’un avantage compétitif énorme.

Les relations entre le Maroc et la Sierra Leone ont connu un grand développement (Bourita)

LR/MAP

,

Voir aussi

Nadia Fettah,OCDE,Paris

Mme Fettah participe à la Réunion du Conseil de l’OCDE au niveau des Ministres

La ministre de l’Économie et des Finances, Nadia Fettah, a participé à la Réunion du …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Captcha Plus loading...