L’OCP renforce son dispositif d’analyses de sols au profit des agriculteurs

L’ocp Renforce Son Dispositif D’analyses De Sols Au Profit Des Agriculteurs

A travers son Initiative “Al Moutmir”, le groupe OCP a mobilisé une flotte additionnelle de laboratoires mobiles pour proposer une offre intégrée d’analyses de sols durant la saison agricole 2020-2021.

Initiée en partenariat avec l’Université Mohammed VI Polytechnique (UM6P) de Benguérir, cette démarche s’inscrit dans la continuité de l’offre initiale d’Al Moutmir qui vise à accompagner les agriculteurs vers une agriculture plus agile et durable, a indiqué le Groupe OCP dans un communiqué, rappelant que cette opération est déployée dans le strict respect des mesures sanitaires et de distanciation sociale dictées par les autorités compétentes.

Partant du constat que la connaissance continue et fine des sols, de leur composition et le suivi de leur changement en fonction des cultures et des aléas climatiques est un impératif et un préalable à toute décision de fertilisation respectueuse des ressources et garante de rendements et revenus optimaux pour l’agriculteur, l’OCP apporte ainsi aux agriculteurs une offre d’analyses de sols de proximité.

Dans ce sens, l’OCP mobilise une dizaine de vans aménagés sous forme de laboratoires mobiles d’analyses de sols qui vont sillonner les régions agricoles du Maroc au début de chaque campagne agricole pour effectuer, gratuitement, des analyses de sols aux petits agriculteurs accompagnés dans le cadre de l’initiative Al Moutmir. Le but est d’encourager la pratique d’une agriculture basée sur des fondements scientifiques, une agriculture plus résiliente et durable.

Ce dispositif cible toutes les grandes familles de cultures : céréales, légumineuses, arboriculture et maraichage et envisage de réaliser plus de 30.000 analyses de sols durant la saison agricole 2020-2021.

Ces unités mobiles sont équipées en matériel de laboratoire de dernière génération, nécessaire pour effectuer l’ensemble des analyses physico-chimiques du sol.

Les équipes Al Moutmir accompagnent les agriculteurs pour leur permettre d’effectuer l’échantillonnage sur des bases scientifiques.

Ainsi, plusieurs séances d’explications et de démonstration sont organisées au niveau des champs. Des outils pédagogiques sont également distribués auprès des agriculteurs (flyers, vidéos démonstratives, etc.) pour leur permettre d’être autonomes et d’effectuer l’échantillonnage sur des bases scientifiques.

Les séances de restitution des analyses de sols sont également prévues, en one to one, pour permettre à chaque agriculteur de mieux appréhender les besoins de son sol en nutriments. Les analyses de sols effectuées au niveau de ces laboratoires sont suivies par un comité scientifique d’experts de l’UM6P et du consortium scientifique national (INRA, IAV et ENA) avec le concours des ingénieurs agronomes Al Moutmir et d’une équipe de techniciens laborantins expérimentés.

Les résultats des analyses de sols sont ainsi certifiés par le comité scientifique qui effectue régulièrement des contrôles de qualité en plus des opérations de calibration systématique du matériel mobilisé.

A noter que des agriculteurs leaders locaux sont formés dans chaque localité en vue de démultiplier l’effort, transférer le savoir, pérenniser l’offre et faciliter l’accompagnement d’un maximum d’agriculteurs à travers le Royaume.

Le recours au digital pour capitaliser sur la data collectée au niveau des laboratoires mobiles d’analyse de sols est parmi les points forts de ce dispositif, qui ambitionne d’enrichir la base de données des sols du Maroc et doter l’écosystème de data fine et à l’échelle locale pour faciliter la prise de décisions agricoles.

L’échantillon de sol est enregistré au niveau d’un système informatique et suivi depuis la phase d’échantillonnage jusqu’à son analyse, l’établissement du rapport et sa restitution.

Chaque échantillon est référencé, des images sont également indexées et servent à alimenter la base de données des sols.

Cette solution permet de traiter des résultats au niveau du système, générer les recommandations de la fertilisation et les plans de fumure et permet le stockage de ces données pour des utilisations ultérieures par les agriculteurs et l’écosystème scientifique et institutionnel.

A travers cette démarche, l’OCP ambitionne d’enrichir le référentiel national des sols et de contribuer à la facilitation de la prise de décision au niveau des politiques agricoles nationales en capitalisant sur des données fines collectées à une échelle locale.

LR/MAP

Voir aussi

Plf 2021 Immobilier

PLF-2021/ Immobilier | Des amendements bien accueillis par les professionnels

La Chambre des représentants a adopté à la majorité, vendredi dernier, le projet de loi …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies. En savoir plus.