«Les Panafricaines» se dotent de structures organisationnelles

«Les Panafricaines» se dotent de structures organisationnelles

Le Comité des sages

«Les Panafricaines» se dotent de structures organisationnelles

Le Comité de suivi

Au terme de deux jours de débats, le 2ème Forum «Les Panafricaines» a clos ses travaux, samedi 27 octobre 2018. La création de structures organisationnelles et de gouvernance a été annoncée. 

A l’issue de leur deuxième édition, les «Panafricaines» ont décidé de se constituer en réseau, puis de créer un comité de suivi, chargé de la mise en œuvre du plan d’actions voté lors de cette rencontre et composé de représentantes des six régions du continent africain.

L’efficacité passe par le suivi…

Les «Panafricaines» ont également décidé de se doter d’un Comité permanent qui constituera la cheville ouvrière du réseau des femmes journalistes d’Afrique pour les deux prochaines années. Les membres dudit Comité,  représentant les médias de neuf pays du continent (Niger, Mali, Sénégal, Cameroun, Egypte, Madagascar, Tchad, Ethiopie, Maroc), ont exprimé leur volonté de s’engager pleinement dans l’action, en faveur d’une sensibilisation plus élargie autour de la question de la migration africaine.

… Et l’écoute

La deuxième édition du Forum «Les Panafricaines» a également annoncé la création d’un Conseil des sages. C’est la troisième et la plus haute instance de gouvernance du réseau des femmes journalistes d’Afrique. Cette structure est constituée de dix journalistes «Panafricaines» de renom qui occupent une place centrale au sein du paysage médiatique africain et dans leurs pays respectifs. Elle veillera à garantir le respect de la déontologie et de l’éthique dans le traitement des sujets liés à la migration. Parmi les autres missions confiées au Conseil des Sages des «Panafricaines», celle de mettre son expertise à la disposition des autres structures (Comité de suivi et permanent).

Pour garantir une parfaite coordination entre ces différentes structures, le choix des «Panafricaines» est naturellement tombé sur l’initiatrice du Forum, Fathia El Aouni.

La structuration du réseau des femmes journalistes d’Afrique contribuera, de l’avis général des participants, au renforcement des capacités de ses membres, en traduisant l’esprit de solidarité et de coopération qui existe entre elles, comme l’a si bien souligné le slogan de cette deuxième édition du Forum: «Seul, on va plus vite, ensemble, on va plus loin».

Une organisation prestigieuse

Outre la richesse des débats et des activités qui ont accompagné le deuxième Forum «Les Panafricaines», ce rendez-vous ne pouvait réussir sans une bonne organisation. En effet, les congressistes ont été accueillis comme il se devait, tout comme les journalistes venus couvrir les travaux de cet évènement. Rien n’a été laissé au hasard… Surtout pas la santé, avec la présence de 2 ambulances et un médecin à la disposition des «Pananfricaines», 24h sur 24. Il faut dire que 2M voit grand, surtout lorsqu’il est question de sujets qui tiennent à cœur, à l’instar de la migration.

Elles ont déclaré…

Fathia El Aouni, initiatrice des «Panafricaines» et rédactrice en chef principale à Radio 2M

«Les Panafricaines» se dotent de structures organisationnelles

«A l’issue des travaux de la 2ème édition des ‘‘Panafricaines’’, nous avons annoncé la création de structures organisationnelles qui vont nous permettre de parler, d’une seule voix, de la question migratoire. Parmi ces nouvelles structures, un Comité permanent qui permettra de chapeauter les actions du réseau «Les Panafricaines». Aussi, avons-nous annoncé la création d’une sorte de maison mère des «Panafricaines» au sein même du siège du groupe 2M. Notre ambition est de porter la question migratoire auprès des institutions médiatiques et décisionnelles, continentales et internationales. En tant que journalistes africaines, nous sommes aujourd’hui et plus que jamais interpellées sur le traitement médiatique de la question migratoire. Il est primordial de montrer l’image positive de la migration africaine, loin des préjugés et des images toutes faites».

Ana Fonseca, chef de la mission de l’Agence des Nations Unies pour les migrations au Maroc

«Les Panafricaines» se dotent de structures organisationnelles

«Le traitement du dossier migratoire doit se faire sur la base d’une approche humanitaire et de politiques étudiées. La gestion de la migration est complexe, mais pas impossible. Au sein de l’Agence des Nations Unies pour les migrations, nous soutenons les efforts en matière de gestion des dossiers liés à la migration. Aujourd’hui, le Maroc est pionnier dans ce domaine. L’organisation de la deuxième édition du Forum «Les Panafricaines» est une preuve supplémentaire qui dénote la capacité du pays à fédérer autour des questions migratoires».

Houreye Thiam, journaliste sénégalaise et membre du Comité permanent des Panafricaines

«Les Panafricaines» se dotent de structures organisationnelles

«C’est la deuxième fois que je participe au Forum “Les Panafricaines”. Ce réseau des femmes journalistes d’Afrique nous permet de gagner en expérience. Cette année, “Les Panafricaines” sont passées à la vitesse supérieure en se dotant de structures solides et sérieuses. Nous sommes décidées à mener une réflexion profonde et faire des propositions concrètes, pour un meilleur traitement de la question migratoire. Nous comptons porter ce dossier auprès d’institutions africaines et internationales».

Faten Hayed, journaliste algérienne et chef de l’atelier N° 1

«Les Panafricaines» se dotent de structures organisationnelles

«Dans le cadre de l’atelier axé sur le traitement journalistique des questions migratoires, nous avons fait des propositions sur le traitement médiatique de la migration. A l’issue de nos travaux, nous sommes sortis avec des propositions, dont la création d’une plate-forme multidisciplinaire, afin d’y rassembler les réflexions  du réseau des “Panafricaines”».

Driss El Yazami, président du Conseil National des Droits de l’Homme (CNDH)

Driss elyazami CNDH

«Les médias focalisent leur attention sur la migration Sud-Nord, alors qu’en réalité, les flux migratoires sont fondamentalement Sud-Sud. Aujourd’hui, quatre migrants sur cinq restent en Afrique et plus de 50% des réfugiés dans le monde se trouvent dans le continent africain. C’est pour vous dire que nous ne sommes aucunement dans une réalité d’envahissement. Dans ce cadre, il faudrait rappeler les efforts entrepris par le Maroc, sous la conduite de SM le Roi Mohammed VI, en ce qui concerne le dossier de la migration. Près de 60.000 migrants clandestins ont vu leur situation régularisée. De son côté, le gouvernement a élaboré la stratégie nationale d’intégration et d’asile. Reste maintenant à adopter la loi relative à l’immigration et aux réfugiés».

Samira Sitaïl, Directrice générale adjointe, en charge de l’information et des magazines à la deuxième chaîne (2M)

«Les Panafricaines» se dotent de structures organisationnelles

S’exprimant au sujet de la mise en place de structures organisationnelles et de gouvernance au sein du réseau des femmes journalistes d’Afrique, la Directrice générale adjointe, en charge de l’information et des magazines à la deuxième chaîne (2M), Samira Sitaïl, a expliqué que le but escompté est de «Rétablir la vérité, lutter contre les stéréotypes et démystifier l’image des migrants africains, non seulement auprès des Européens, mais aussi et surtout vis-à-vis des Africains eux-mêmes. Et Sitaïl d’ajouter: «Quelles que soient les relations entre nos Etats, nous avons le pouvoir, en tant que professionnelles et expertes de la communication, de mettre ensemble nos énergies, de donner de la visibilité à des sujets très importants pour nous et influer sur les décideurs dans nos pays respectifs».

Voir aussi

Thon rouge : Un business juteux

Thon rouge : Un business juteux

Que sait-on des thoniers marocains ? Comment sont répartis les quotas de thon rouge entre les …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies. En savoir plus.