Les États-Unis imposent une nouvelle sanction au chinois “Huawei”

Les États-Unis imposent une nouvelle sanction au chinois “Huawei”

Le gouvernement américain a imposé, vendredi, de nouvelles restrictions au géant chinois des télécommunications Huawei, limitant ainsi sa capacité à utiliser la technologie américaine pour concevoir et fabriquer des semi-conducteurs produits à l’étranger.

En vertu de la nouvelle règle, les fabricants étrangers de semi-conducteurs doivent obtenir une licence auprès des autorités américaines pour pouvoir expédier à la société chinoise des semi-conducteurs conçus par Huawei qui ont été produits à l’aide de la technologie américaine.

Le département du Commerce a déclaré vendredi que cette décision visait à empêcher Huawei de contourner les sanctions américaines existantes.

Cette décision a provoqué une réaction de colère de la Chine, qui a menacé de représailles contre les entreprises américaines.

Les équipements de conception et de fabrication de puces utilisés dans les usines de semi-conducteurs du monde sont principalement fabriqués aux États-Unis, de sorte que la nouvelle règle pourrait avoir un impact négatif sur plusieurs producteurs étrangers qui vendent à Huawei et ses filiales, y compris HiSilicon, qui fabrique les puces utilisées dans les superordinateurs à des fins scientifiques et militaires.

Le département du Commerce a déclaré qu’un délai de grâce de 120 jours sera accordé aux fonderies étrangères.

L’année dernière, l’administration Trump a interdit aux entreprises américaines d’utiliser la technologie Huawei ou de fournir la technologie à l’entreprise chinoise sans l’approbation du gouvernement américain, sous prétexte d’éviter un risque pour la sécurité nationale US.

Le Département du commerce a exempté une liste restreinte de produits et services et a continuellement étendu cette dérogation limitée, en partie pour réduire l’impact sur les opérateurs sans fil américains qui utilisent la technologie Huawei dans leurs réseaux. Cette semaine, il a ajouté 90 jours supplémentaires.

LR/MAP

Voir aussi

ipse

Le “polisario” une menace imminente aux portes de l’Europe

Le “polisario” est un danger “imminent” aux portes de l’Europe et les pays européens s’intéressent …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Captcha loading...

Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies. En savoir plus.

Cookie settings

Below you can choose which kind of cookies you allow on this website. Click on the "Save cookie settings" button to apply your choice.

FunctionalOur website uses functional cookies. These cookies are necessary to let our website work.

AnalyticalOur website uses analytical cookies to make it possible to analyze our website and optimize for the purpose of a.o. the usability.

Social mediaOur website places social media cookies to show you 3rd party content like YouTube and FaceBook. These cookies may track your personal data.

AdvertisingOur website places advertising cookies to show you 3rd party advertisements based on your interests. These cookies may track your personal data.

OtherOur website places 3rd party cookies from other 3rd party services which aren't Analytical, Social media or Advertising.