La BAD salue la cohérence du plan de développement du Maroc (Adesina)

Le Président de la Banque Africaine de Développement (BAD), M. Akinwumi Adesina, a salué mardi à Marrakech, la cohérence du plan de développement du Maroc et la résilience de son économie, qui a démontré sa capacité à réussir la sortie de crise liée à la Covid-19.

« Je salue les autorités marocaines pour la cohérence de leur plan de développement et la résilience de l’économie. Le Maroc a démontré sa capacité à réussir la sortie de crise Covid-19, grâce au dynamisme de son gouvernement, le courage de sa population et à la force de son secteur privé, sous le leadership éclairé de Sa Majesté le Roi Mohammed VI », a dit M. Adesina à l’ouverture des travaux de l’assemblée générale des actionnaires d’Africa50, un événement placé sous le Haut Patronage de Sa Majesté le Roi Mohammed VI.

M. Adesina également Président du Conseil d’administration d’Africa50, a, dans ce sens, estimé que le Maroc est « un modèle » en Afrique sur de nombreuses questions importantes, telles que la généralisation de la protection sociale, l’intégration régionale, les innovations agricoles, la transformation digitale et aussi sur la question cruciale de la transition climatique.

Sahara | La liste des amis du Maroc s'agrandit au Conseil de Sécurité

Dans ce sens, il a rappelé que le Royaume abrite notamment, le complexe solaire auquel appartient la Centrale « Noor Ouarzazate », la plus grande centrale d’énergie solaire concentrée au monde, qui a été financée par la Banque Africaine de Développement.

Le Maroc est aussi un important hub financier, avec « Casablanca Finance City », qui a facilité l’installation d’Africa50, ainsi qu’avec les grands groupes bancaires du Royaume qui investissent dans plusieurs pays d’Afrique, a-t-il ajouté.

Revenant sur les relations unissant le Maroc et la BAD, il a fait savoir que Rabat et cette institution financière panafricaine sont liés par un partenariat « historique » depuis plus d’un demi-siècle, avec plus de 170 opérations financées dans le Royaume, pour plus de 12 milliards de dollars américains.

De plus, le Maroc a été l’un des premiers pays à soutenir la création d’Africa50 (….) et qui abrite son siège, a précisé M. Adesina, notant que le Royaume se veut aussi un actionnaire majeur à double titre : à travers la participation de l’Etat et celle de Bank Al Maghrib dans le capital d’Africa50.

Casablanca | Fettah Alaoui préside la réunion du Conseil d'administration de la CNSS

Dans la foulée, il a réitéré son plein engagement à renforcer davantage cette collaboration entre les deux parties.

Tenue sous le thème « Une reprise accélérée et résiliente », l’assemblée générale des actionnaires d’Africa50 a réuni plusieurs ministres des Finances africains et d’autres responsables gouvernementaux, ainsi que des dirigeants d’institutions, des diplomates et des chefs d’entreprises du Maroc, d’Afrique et d’ailleurs.

Africa50 est une plateforme d’investissement créée par les chefs d’États africains et la BAD, dont le mandat est de développer et d’investir dans des projets d’infrastructures à fort impact en termes de développement, à travers la mobilisation de fonds publics et privés, tout en proposant un rendement attractif aux investisseurs.

LR/MAP

,

Voir aussi

Immobilier | Les Marocains du monde dynamisent le marché

Les Marocains résidant à l’étranger (MRE) contribuent de manière considérable à la relance du secteur …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Captcha Plus loading...