Sophia Zemmama, Directrice du Programme Paiement au sein de Société Générale

«Nous sommes ravis de faire partie des premiers opérateurs à avoir obtenu l’homologation à la plateforme de l’interopérabilité»

Société Générale Maroc compte parmi les banques qui ont récemment lancé une Application paiement mobile. Quelles conclusions tirez-vous de cette courte expérience ? 

Il est encore trop tôt pour tirer des conclusions. Ceci étant, nous pouvons dire que les premiers utilisateurs de notre portefeuille électronique nous font des retours d’expérience très positifs quant à l’usage : parcours simple et facile, navigation intuitive, satisfaction liée à l’immédiateté de la réalisation des transactions…

Le fait que la maison-mère, en France, se soit lancée dans ce créneau deux ans auparavant, a-t-il pu profiter à la filiale Maroc ?

Nous évoluons dans des environnements différents et notre solution est de fait propre au Maroc. Ceci étant, nous profitons de l’expertise du Groupe Société Générale sur tous les sujets digitaux. Et ce, d’autant plus que le Groupe vient d’être nommé meilleure entreprise du CAC 40 pour la transformation digitale.

Nous capitalisons ainsi pleinement sur tout ce que le groupe peut nous apporter comme expériences et Best Practices…

A l’occasion du lancement de la Solution nationale de m-paiement par Bank-Al-Maghrib et l’ANRT, le 13 novembre dernier, Société Générale Maroc a obtenu un agrément et le raccordement à la plateforme de l’interopérabilité. Que pouvez-vous nous en dire ? Quelles nouvelles perspectives pour vos objectifs ?

Nous sommes bien entendu ravis de faire partie des premiers opérateurs à avoir obtenu l’homologation à la plateforme de l’interopérabilité. Cela démontre notre capacité à aborder les sujets de transformation digitale avec agilité.

Plus globalement, nous sommes très heureux d’être partie prenante dans un projet national dont l’intérêt n’est plus à démontrer, que ce soit en terme de dématérialisation des paiements et de réduction de circulation du cash, en matière de stratégie nationale d’inclusion financière, ou en matière de développement d’écosystèmes de paiements B to B, B to C, ou B to M, plus généralisés, plus accessibles et utilisant les nouvelles technologies. En tant que prestataire de services financiers et partenaire de confiance de nos clients, nous nous devions d’accompagner cette dynamique.  

Quelle est le cœur de cible de Société Générale au Maroc pour le paiement mobile et quelles technologies avancées, voire exclusives, proposez-vous ?

Nous visons la clientèle des Particuliers et des Professionnels, technophiles (mais pas seulement), souhaitant vivre de nouvelles expériences et consommer les services financiers différemment.

Par rapport à la technologie utilisée, nous avons abordé le sujet en mettant la simplification des parcours client au cœur de nos priorités afin de proposer une solution simple et facile à l’utilisation: clavier d’authentification virtuel, technologie des QR Code, accès à la liste des contacts téléphoniques… 

Propos recueillis par AB

Voir aussi

Oumoulod Mohamed, Président de la Fédération des chambres des pêches maritimes

«Nous avons des problèmes, mais ils sont gérables» Comment jugez-vous la 5ème édition du Salon …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer des services, contenus ou publicités adaptés selon vos centres d'intérêts. En savoir plus.