jeudi 23 novembre 2017

Relations Maroc-USA : Ce qu’en dit l’ ambassadeur Dwight Bush

Depuis l’élection de Donald Trump à la tête de la plus grande puissance mondiale, les Etats-Unis d’Amérique, nombreuses sont les voix qui ont mis en garde contre une nouvelle politique étrangère des USA vis-à-vis de leurs alliés, dont le Maroc. Faut-il vraiment craindre un Donald Trump pour qui la diplomatie américaine vient en deuxième lieu après la gestion des dossiers internes du pays? Dans l’entretien qui suit, l’ambassadeur des Etats-Unis au Maroc nous en dit un peu plus.

En tant qu’ambassadeur des Etats-Unis au Maroc, comment voyez-vous les relations entre Rabat et Washington?

Le Maroc est l’un de nos plus anciens partenaires, le premier à reconnaître l’indépendance des Etats-Unis. Le Maroc est un partenaire stratégique pour nombre de nos priorités mondiales clés, y compris le contre-terrorisme, la lutte contre l’extrémisme violent, le changement climatique et le développement économique en Afrique. Nous attachons une grande importance à la contribution du Maroc dans tous ces domaines et à son engagement envers nos relations bilatérales.

Certains craignent un changement dans les relations entre les deux pays, après l’élection de Donald Trump à la tête de l’administration américaine. Qu’en pensez-vous?

Le Maroc et les Etats-Unis sont des partenaires solides et continueront de l’être, parce que nous avons une longue histoire et une amitié profonde et durable. Les domaines de coopération entre nos pays, qu’il s’agisse de la lutte contre le terrorisme, de l’avancement du commerce, de l’esprit d’entreprise ou de l’amélioration de l’accès à l’éducation, reposent sur des bases solides. Bien que je ne puisse pas parler des priorités spécifiques de la prochaine administration, je peux vous assurer que cette relation bilatérale historique a duré et prospéré grâce à de nombreux changements des administrations américaines, tant républicaines que démocrates et continuera de l’être.

Vous avez participé à la COP22 de Marrakech. Que pensez-vous de cet événement et que représentent les défis climatiques pour les Etats-Unis?

La COP22 a été un énorme succès pour le Maroc et le monde, les parties se réunissant pour réaffirmer leur engagement à lutter contre le changement climatique. L’événement a mis en lumière le leadership du Roi Mohammed VI dans le domaine de l’environnement, tout en mettant en lumière l’engagement des Marocains à s’attaquer aux effets du changement climatique. De son ambitieux engagement en faveur des énergies renouvelables à sa campagne «Zéro Mika» et ses efforts stratégiques visant à sensibiliser l’environnement, le Maroc s’est avéré un partenaire engagé et fort sur les questions environnementales. Les Etats-Unis sont d’accord avec le Maroc pour s’engager résolument à la réaffirmation mondiale et à l’appel à l’action pour lutter contre le changement climatique qui a eu lieu à Marrakech. Nous sommes fiers de notre collaboration avec le Maroc pour aider à maintenir notre planète en bonne santé. En mai 2016, le Haut-Commissaire pour l’eau et les forêts et moi-même avons lancé la première initiative «Sister Park» entre les Etats-Unis et le Maroc, reliant le parc national du Grand Bassin au Nevada et le parc national du Toubkal, situé près de Marrakech. Grâce à cette initiative, nos parcs nationaux partagent leurs expériences respectives en travaillant à protéger nos riches ressources naturelles. Le Service forestier des Etats-Unis et le Haut-Commissariat marocain pour l’eau, les forêts et la lutte contre la désertification ont collaboré avec succès à la protection des riches forêts marocaines, en créant le Centre de gestion des risques climatiques forestiers à Rabat. Au cours de la COP22, Millennium Challenge Corporation a mis en valeur son investissement de 127 millions de dollars dans des zones industrielles durables qui réduiront les émissions de gaz à effet de serre. Nous mettons également des mesures en place dans notre propre maison. Notre nouvelle ambassade a été construite selon les normes américaines LEED, avec les dernières avancées en matière d’énergie et de conservation des ressources naturelles.

Propos recueillis par Mohcine Lourhzal

Voir aussi

Laila Mamou, présidente du Directoire de Wafasalaf

«La perception du voyage a beaucoup changé au Maroc» L’Observatoire Wafasalaf a choisi «Le voyage» …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter du Reporter

Pour recevoir les dernières actualités et mises à jour de notre équipe.

Félicitations vous êtes bien inscrit(e) !

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer des services, contenus ou publicités adaptés selon vos centres d'intérêts. En savoir plus.