mardi 20 août 2019

Daniel Nourissat, Curé de la Cathédrale Saint-Pierre de Rabat

«Apprenons à nous connaître et à nous aimer»

Pour Daniel Nourissat, Curé de la Cathédrale Saint-Pierre de Rabat, la visite de Sa Sainteté le Pape François s’est déroulée dans de très bonnes conditions. Notre interlocuteur assure que la visite de 48 heures du chef de l’Eglise catholique au Maroc a permis de  renforcer le dialogue islamo-chrétien, à une époque marquée par les conflits religieux qui secouent la planète. A ses yeux, les deux moments phares de la visite papale au Maroc ont été la signature de l’«Appel d’Al Qods» et la visite effectuée par SM le Roi Mohammed VI et le Pape François à l’Institut Mohammed VI pour la formation des imams.

Comment la communauté chrétienne a-t-elle apprécié la visite de Sa Sainteté le Pape François au Maroc, sur invitation de SM le Roi Mohammed VI?

La visite de Sa Sainteté le Pape François au Maroc a été appréciée hautement par la communauté chrétienne vivant au Royaume. Sur les milliers de chrétiens qui vivent au Maroc, plus de 10.000 ont assisté à la grande messe présidée par le Saint Père. En tant que membres de la communauté chrétienne au Maroc, nous avons été extrêmement touchés par la qualité de l’accueil qui a été réservé au Pape par SM le Roi Mohammed VI, Amir Al-Mouminine. A cet effet, j’exprime mes très sincères remerciements à Sa Majesté pour son hospitalité, ainsi qu’à l’ensemble du peuple marocain pour sa générosité qui ne lui est pas étrangère. Le Maroc a toujours été un pays de tolérance et d’ouverture. Le Royaume offre un exemple éloquent en la matière. Même les prisonniers chrétiens incarcérés dans les prisons marocaines ont été très émus par l’accueil qui a été réservé à Sa Sainteté le Pape. Ils nous ont même affirmé que leurs codétenus marocains se comportent avec eux avec gentillesse et respect. Tout ceci pour vous dire que le Maroc est connu et reconnu pour sa tolérance et la cohabitation religieuse harmonieuse qui y règne.

Et comment évaluez-vous la visite royale et papale à l’Institut Mohammed VI pour la formation des imams, Morchidines et Morchidates?

Tant Amir Al-Mouminine que Sa Sainteté le Pape ont été clairs, quand ils ont appelé à encourager le dialogue interreligieux. D’ailleurs, la visite effectuée à l’Institut Mohammed VI pour la formation des imams, Morchidines et Morchidates a incarné la volonté concrète de dialogue voulu par Sa Majesté le Roi et le chef de l’Eglise catholique. Cet institut revêt une importance majeure, dans le sens où elle participe à combattre le radicalisme et l’extrémisme religieux et s’active en vue de propager les vraies valeurs de l’islam, en tant que religion de paix, d’amour et de tolérance. Aujourd’hui, il est urgent d’apprendre aux jeunes à connaître la religion de l’autre, mais aussi à assimiler comme il se doit sa propre religion, loin de la mauvaise interprétation des textes sacrés et des livres religieux. Les religions sont faites pour relier. Comme a toujours dit le Pape François, «chaque fois qu’on construit un mûr, c’est une catastrophe et chaque fois qu’on construit un pont, c’est porteur d’avenir».

SM le Roi Mohammed VI et le Pape François ont signé, samedi 30 mars 2019, l’«Appel d’Al Qods». Cette initiative, ainsi que le contenu du document ont été salués par plusieurs pays arabes et étrangers. Comment appréciez-vous ce document?

La signature par Amir Al-Mouminine et le Saint Père de l’«Appel d’Al Qods» est un très beau symbole. Jérusalem doit être préservé comme un lieu de prière, ou tout simplement comme un lieu de rencontre. C’est Dieu qui en a décidé ainsi, en faisant en sorte qu’Abraham aille à Jérusalem, avant que Jésus et Mohammed ne fasse de même. Au lieu de faire de cette Ville Sainte un enjeu politique, faisons en sorte que Jérusalem devienne un lieu de convergence entre les trois religions monothéistes. Apprenons à nous connaître et à nous aimer.

Propos recueillis par Mohcine Lourhzal

Voir aussi

Entretien avec Hakim Agoumi, Directeur du Pôle Développement des Moyens de Paiement

«Nous ambitionnons d’être un acteur de référence dans les deux volets: émergence du paiement mobile …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer des services, contenus ou publicités adaptés selon vos centres d'intérêts. En savoir plus.