vendredi 6 décembre 2019

Abdelghni Lakhdar, Directeur Général de l’Agence Millennium Challenge Account-Morocco

Ivanka Trump, MCC, «Melkisation» et FBR en faveur des jeunes

Abdelghni Lakhdar, Directeur Général de l’Agence Millennium Challenge Account-Morocco

La visite effectuée par la Conseillère du Président américain au Maroc a été marquée par d’intenses activités.

Dans ce cadre, des accords ont été signés entre les partenaires marocains et américains, portant sur la promotion de la participation de la femme dans le tissu économique national.

Un intérêt particulier a également été accordé à l’insertion professionnelle des jeunes.

Dans l’entretien exclusif qui suit, le Directeur Général de l’Agence Millennium Challenge Account-Morocco (MCA-Morocco), Abdelghni Lakhdar, nous en dit un peu plus.

Quel bilan dressez-vous de la visite de Madame Ivanka Trump au Maroc et des activités liées à cet événement?

La visite de la Conseillère du Président des Etats-Unis au Maroc s’inscrit dans le cadre de la promotion de l’Initiative pour le développement et la prospérité des femmes dans le monde (W-GDP) lancée par le Président américain. Il se trouve que les objectifs visés par les projets programmés dans le cadre du Compact avec Millennium Challenge Corporation s’alignent parfaitement avec les objectifs de l’initiative de la Maison Blanche. Il s’agit du développement des secteurs de l’éducation et de la formation professionnelle d’une part et de l’amélioration de la productivité du foncier rural et industriel d’autre part.

Le bilan de la visite de Madame Ivanka Trump est très positif. En effet, la visite a été l’occasion de signer des accords d’exécution pour la mise en œuvre de mesures d’accompagnement à l’opération de melkisation programmée dans le cadre du Compact. Ces accords d’exécution ont été conclus avec l’Agence Nationale de Lutte Contre l’Analphabétisme (ANLCA) pour des actions d’alphabétisation fonctionnelle et d’autonomisation économique des femmes et des jeunes et l’Office National du Conseil Agricole (ONCA) portant sur des actions d’encadrement des agriculteurs et de la population rurale bénéficiaire du projet de melkisation.

A l’occasion de la même visite, il a été procédé à la signature d’un accord entre le Gouvernement et Millennium Challenge Corporation pour l’appui à la mise en œuvre des nouvelles lois sur les terres collectives et à l’élaboration de la stratégie foncière nationale de manière à renforcer les droits des femmes et leur accès au foncier.

Pourquoi ce chantier en particulier ?

Ce chantier a été entamé en application des Hautes Orientations de SM le Roi Mohammed VI données à l’occasion des Assises nationales sur la politique foncière de l’Etat et son rôle dans le développement économique et social tenues en décembre 2015 où Sa Majesté a donné ses orientations pour accélérer la mise en œuvre de ce chantier pour permettre aux ayants droit de profiter pleinement de cette opération à titre gracieux.

Dans ce sens, le projet de melkisation des terres collectives a été programmé dans le cadre du 2ème Compact avec Millennium Challenge Corporation et portant sur la melkisation de 66.000 ha de terres collectives situées dans les périmètres d’irrigations du Gharb (51.000 ha) et du Haouz (15.000 ha).

Afin de maximiser les retombées de la melkisation sur la population cible, des mesures d’accompagnement sont programmées dans le cadre du projet «foncier rural». Elles visent notamment à amplifier les retombées positives du projet sur les ayants droit et à améliorer la situation économique et sociale des personnes n’ayant pas bénéficié de la melkisation ou ayant été impactées négativement par cette opération.

A l’occasion de la visite de Mme Trump, il a été annoncé l’octroi d’un financement de plus de 6 millions de dollars pour promouvoir l’insertion des jeunes. Pouvez-vous nous en parler ?

Nous avons organisé, dans le cadre de la visite de la Conseillère du Président des Etats-Unis au Maroc, une cérémonie pour annoncer les résultats d’un programme important axé sur l’insertion des jeunes à travers un mécanisme de Financement Basé sur les Résultats (FBR). Cette annonce vient suite au lancement d’un appel à projets, en mars dernier, suite auquel nous avons reçu une quarantaine de projets de la part de plusieurs ONG et prestataires privés et dont 9 ont été retenus pour le financement dudit Programme.

De quoi s’agit-il ?

Ce programme, s’inscrivant dans le cadre du Projet «Emploi», vise à promouvoir l’emploi des populations vulnérables sur le marché du travail à travers des formations qualifiantes et des services d’intermédiation. Il s’agit d’une formule innovante où les prestataires retenus suite à un appel à projets ouvert fournissent des services d’intermédiation et des formations qualifiantes au profit des jeunes et des femmes en vue de leur insertion en emploi formel pendant plus de 6 mois. Ces prestataires doivent en effet faire preuve de proximité avec la population, être au fait des exigences du marché du travail et disposer de programmes d’accompagnement, de formation, d’encadrement, mais aussi d’intermédiation jusqu’à l’insertion des jeunes dans le marché du travail.

La particularité de ce programme est que le financement est octroyé sur la base des résultats obtenus allant de la formation, l’intermédiation, l’insertion et le maintien en emploi.

Quels sont les chantiers actuels du Millenium Challenge Account Morocco?

Outre le chantier de la melkisation décrit ci-haut, nous travaillons sur d’autres chantiers prioritaires pour le Gouvernement dont, notamment, l’employabilité des jeunes. Il s’agit à titre d’exemple du développement d’un modèle intégré de développement des établissements scolaires appelé «Modèle Attahadi» que nous testons, en partenariat avec le ministère de l’Education Nationale, à l’échelle de 90 établissements dans trois régions du Royaume. Ce modèle est accompagné par des actions de formation du staff pédagogique et administratif, la fourniture des équipements informatiques et pédagogiques et la réhabilitation des infrastructures.

Toujours dans le volet de développement de l’employabilité des jeunes, l’Agence finance la création et la reconversion de 15 centres de formation professionnelle touchant divers secteurs et implantées dans sept régions de Royaume. La particularité de ces centres demeure dans leur mode de gouvernance adoptant une approche partenariale entre les secteurs publics et privés.

Propos recueillis par Mohcine Lourhzal

Voir aussi

Oumayma Achour, présidente de l’association Joussour

Oumayma Achour, présidente de l’association Joussour

«Pour que le respect de la femme devienne la norme…» La situation de la femme …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer des services, contenus ou publicités adaptés selon vos centres d'intérêts. En savoir plus.