Heure d’été Vs GMT | L’opposition saisit le gouvernement au sujet du fuseau horaire

Attirant l’attention sur les multiples méfaits de l’heure d’été au Maroc (), l’opposition parlementaire a incité le à basculer vers un fuseau personnalisé pour les écoliers, avant de procéder dans un deuxième temps, au rétablissement pur et simple de l’heure universelle (GMT).

En 2018, le alors dirigé par Saâdeddine El Othmani (PJD), avait pris une décision qui allait susciter une vive polémique et provoquer la colère des Marocains, laquelle est toujours palpable aujourd’hui (2022).  En décidant que l’heure légale allait changer pour de bon au Maroc, l’ancien Chef de l’Exécutif s’est mis à dos citoyens et opposition parlementaire. Malgré les appels répétés en faveur d’un retour au temps universel GMT, le précédent n’a pas jugé nécessaire de revoir sa position à ce sujet. Pire encore, cette mesure a été présentée comme étant une véritable trouvaille.

Le front du refus ne faiblit pas 

Soulignant que le passage à l’heure d’été porte préjudice à l’équilibre physique et psychologique des élèves, trois partis de l’opposition, soutenus par le groupement de la Gauche Démocratique, ont dénoncé d’une seule voix, le fait que l’ancien Chef du gouvernement ait pris une telle décision sans concertation préalable. Par conséquent, ils ont appelé le gouvernement en exercice à faire en sorte que le Maroc revienne à l’ancien fuseau horaire (GMT). Dans cette optique, les groupes parlementaires du PPS, le MP et l’ ont adressé des correspondances séparées à la ministre déléguée chargée de la transition énergétique et de la Réforme de l’administration (Ghita Mezzour) et au ministre de l’Education nationale, du Préscolaire et des Sports, Chakib Benmoussa. Ce dernier a été invité à mettre en place un horaire scolaire qui soit adapté aux spécifiés et conditions sociales des élèves, surtout ceux qui habitent en milieu rural.

Dans ce cadre, la députée PPS, Nezha Mekdad, a adressé une question écrite au ministre de l’Education nationale, du préscolaire et des sports, l’appelant à adopter un horaire qui prend en compte l’intérêt des élèves. «Si l’adoption du fuseau horaire pendant l’été est compréhensible, son maintien tout au long de l’année pose beaucoup de problèmes aux citoyens, notamment dans le secteur de l’Education nationale. Les familles étant obligées d’accompagner leurs enfants à l’école dans le noir le matin, et de les récupérer le soir encore dans le noir», a-t-elle précisé dans la question qu’elle a adressée à Chakib Benmoussa, mise en ligne sur la page Facebook officielle du PPS. Nous avons tenté, à maintes reprises, de joindre la députée Nezha Mekdad, sans succès. De son côté, le député MP, Mohamed Hichami, a appelé dans une déclaration au Reporter, à l’aménagement de l’horaire scolaire en attendant la suppression de l’heure d’été au Maroc. Notre interlocuteur a indiqué qu’en milieu rural, les conditions ne permettent pas d’appliquer le fuseau horaire () tout au long de l’année, notamment à cause du manque d’infrastructures de base (éclairage public, route, transport scolaire). L’autre point soulevé par le député MP au micro du Reporter, se rapporte aux dangers encourus par les écoliers, qui doivent parcourir un long trajet pour arriver en classe, dans le noir le plus total. 

Heure d’été en plein hiver | Les Marocains livrés à eux-mêmes !

Plusieurs études remettent en question la nécessité de changer l’heure légale. De même qu’un grand nombre d’experts en science comportementale sont pour le maintien à l’heure normale (GMT) en tout temps puisque l’heure avancée aurait des effets néfastes sur la santé. Au Maroc, le débat est toujours ouvert à ce sujet. Le gouvernement actuellement en exercice devra trancher sur cette question au plus vite.

ML

——————

Retour à l’heure universelle

Le nouvel Exécutif ouvert au dialogue 

Le gouvernement Akhannouch pourrait annuler le maintien permanent de l’heure GMT+1. C’est en tous cas ce qu’avait laissé entendre le porte-parole de l’Exécutif, Mustapha Baitas, le 11 novembre 2021. «Je peux comprendre qu’il y ait des difficultés chez les familles, mais ce sujet doit être étudié dans son intégralité. Bien sûr, le gouvernement y pense et c’est un sujet qui fait l’objet de discussions entre les composantes de la majorité», a-t-il assuré. «Quand ce sera possible, l’Exécutif ira dans ce sens», a-t-il ajouté sans donner plus de détail. Il va sans dire qu’un retour à l’heure GMT serait un soulagement pour beaucoup de Marocains. 

Maintien de l’heure d’été : Au Parlement, on tire à boulets rouges sur le ministre de l’USFP

——————

Maintien du GMT+1

Une expérience à évaluer !

Maroc GMT

A son tour, la Fédération des Associations de Parents d’Elèves a demandé au ministre de l’Education Nationale, du Préscolaire et des Sports, de renoncer au fuseau horaire GMT+1, en raison de ses effets négatifs sur les élèves, proposant l’adoption du fuseau horaire GMT+1 pendant le semestre d’été et de mi-printemps. Estimant que l’heure GMT+1 affecte négativement les écoliers et les citoyens de manière générale, en cette période hivernale, la Fédération estime que les arguments avancés par le précédent gouvernement n’étaient pas convaincants, d’où l’appel à réaliser une étude d’évaluation des conséquences socioéconomiques du GMT+1 au Maroc.

——————

GMT+1-GMT+2

Le changement d’heure va-t-il être supprimé en ?

Le changement d’heure est également contesté en . A la demande du Parlement européen, la Commission européenne avait lancé une consultation publique durant l’été 2018 à l’échelle de l’UE. Elle avait reçu plus de 4,6 millions de réponses avec 84% des répondants favorables à la suppression du changement d’heure (en France, une consultation organisée par l’Assemblée nationale début 2019 avait obtenu les mêmes résultats). La Commission européenne avait alors présenté un projet de directive adopté en mars 2019 par le Parlement européen. Le projet de directive prévoyait la suppression du changement d’heure saisonnier à compter de 2021. Chaque Etat membre devait choisir de rester à l’heure d’hiver ou à l’heure d’été. Le Parlement européen avait émis le vœu d’une coordination entre les Etats membres et la Commission européenne afin que l’application de l’heure d’été dans certains pays et de l’heure d’hiver dans d’autres ne perturbe pas le fonctionnement du marché intérieur. La directive devait être adoptée par le Conseil fin 2020, puis transposée par les États membres. Cependant, depuis le déclenchement de la crise sanitaire liée au Covid-19, ce texte sur la fin du changement d’heure est en stand by.

Voir aussi

TICAD,Kaïs Saïed,Tunisie,Maroc

Crise diplomatique entre Rabat et Tunis | Marocains et Tunisiens outrés par la bévue monumentale de Kaîss Saïed

Au Maroc comme en Tunisie, les réactions furent nombreuses à dénoncer l’alignement de Kaîss Saïed …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Captcha Plus loading...