Flash Infos

HCP | Répercussions du covid-19 sur la situation économique des ménages

HCP | Répercussions du covid-19 sur la situation économique des ménages

Le Haut-Commissariat au Plan (HCP) a publié, mercredi, une note sur les répercussions du nouveau coronavirus (covid-19) sur la situation économique des ménages – 2ème panel de l’impact du coronavirus sur la situation économique, sociale et psychologique des ménages. En voici les principaux points:

1. Arrêt de travail temporaire et ciblage de l’aide publique:

– 2 actifs occupés sur 3 ont dû arrêter temporairement leur activité suite au confinement;

– Le tiers des actifs occupés ayant arrêté de travailler temporairement ont repris leur emploi;

– La suspension d’activité des entreprises ou la réduction de leurs effectifs sont à l’origine de l’arrêt temporaire de travail;

– Le télétravail est l’apanage surtout des cadres supérieurs;

– La baisse des revenus d’activité a touché les deux-tiers des actifs occupés;

– Le revenu mensuel moyen a baissé de moitié en période de confinement;

– Environ 1 personne en âge d’activité sur 4 a bénéficié de l’aide publique;

– L’aide publique a compensé 35% des pertes de revenus de travail;

– Le quart des indépendants /employeurs prévoit une augmentation de la production au cours des trois prochains mois;

– Pour 1 actif occupé sur 4, aucune mesure de protection contre le virus n’est prise dans les lieux de travail.

2. Consommation alimentaire et respect des engagements financiers pendant et après le confinement:

– Un ménage sur 2 a réduit ses dépenses pour certains produits alimentaires, les viandes rouges, les poissons et les fruits sont les plus touchés;

– Le manque des ressources financières est la cause de réduction des dépenses alimentaires: 27% des ménages marocains considèrent le manque de moyens comme raison principale de réduction des dépenses allouées aux fruits. Cette proportion est de 23% pour les viandes rouges, 18% pour les viandes blanches, 17% pour les légumes, 16% pour la farine et céréales, 16% pour les poissons, 12% pour le lait et produits laitiers, 11% pour les légumineuses, 7% pour les huiles et 7% pour le sucre;

– Perception de l’évolution des dépenses alimentaires pour les ménages concernés par leur baisse: Au cours du mois prochain, 82% des ménages ayant réduit leurs dépenses alimentaires s’attendent à une continuation de cette baisse, cette perception est certaine pour 24% des ménages et probable pour 58%. Ces proportions sont respectivement de 80%, 26% et 54% en milieu urbain et de 85%, 20% et 65% en milieu rural;

– Les redevances scolaires et les crédits de consommation sont les engagements les moins honorés, le loyer et la dette auprès de l’épicier les plus négociés et les crédits de logement les plus respectés: Parmi les 6,7% de ménages ayant contracté un crédit bancaire pour l’acquisition de logement, plus de la moitié (52,4%) ont payé, sans difficultés, leurs traites, 14,9% avec des difficultés, 11,1% ont négocié le report des échéances alors que 21,6% n’ont pas pu honorer leurs engagements;

– Perception de l’évolution du respect des engagements financiers: Au cours des trois prochains mois, 81,4% des ménages prévoient de payer leurs redevances d’eau et d’électricité contre 66,6% pendant le confinement ; 69,2% contre 52% pour le loyer ; 69,5% contre 53,6% pour les crédits de consommation; 61,7% contre 46,4% pour les dettes contractées auprès d’épiciers et 57,2% contre 45,2% pour les frais de scolarité.

LR/MAP

Voir aussi

Le marché automobile en convalescence

Marché automobile | Un secteur en convalescence

Après avoir vu ses ventes s’effondrer depuis mars dernier, à cause de la pandémie de …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies. En savoir plus.