France | Déconfinement confirmé à partir du 11 mai

France | Déconfinement confirmé à partir du 11 mai

Le premier ministre français Edouard Philippe a confirmé, jeudi, le 11 mai comme date pour amorcer une levée progressive du confinement sur l’ensemble du territoire métropolitain, dans le cadre de la lutte contre l’épidémie du coronavirus.

Nous sommes en mesure de valider le déconfinement sur l’ensemble du territoire métropolitain à partir du 11 mai, a indiqué le chef du gouvernement lors de la présentation des détails de la stratégie nationale pour déconfiner la France.

Il s’agit selon lui d’un processus très progressif sur plusieurs semaines qui va permettre au pays de sortir du confinement doucement mais sûrement.

Concernant la situation épidémique, Philippe, qui a été accompagné de plusieurs membres du gouvernement, a indiqué que la France est coupée en deux entre départements verts et département rouges, qui auront des mesures différenciées.

A cette occasion, le premier ministre a annoncé l’impossibilité pour les collèges de rouvrir dans les départements classés en rouge, là où le coronavirus circule encore activement et où l’hôpital est encore en forte tension.

Il a également fait savoir qu’il n’y aura pas de confinement obligatoire pour les personnes vulnérables, après le 11 mai, notant que des mesures très strictes seront mises en place pour les transports en commun en Île de France pour les trois premières semaines.

De son côté, le ministre de la Santé Olivier Véran a fait savoir que la France est prête pour tester massivement les personnes présentant des symptômes du coronavirus ainsi que celles avec lesquelles elles ont été en contact, à partir du début du déconfinement.

La carte de France des capacités par départements en tests virologiques montre toute le pays en vert, ce qui signifie que la capacité de dépistage est aujourd’hui au niveau des besoins estimés à 700.000 tests par semaine, d’après le ministre.

Il a en outre relevé que quatre régions, Ile-de-France, Hauts-de-France, Grand Est et Bourgogne-Franche-Comté, ainsi que le département de Mayotte, ont été classés en rouge sur la carte du déconfinement.

En Ile-de-France, les mesures de déconfinement seront plus sévères, tandis qu’à Mayotte, le déconfinement a été repoussé au-delà du 11 mai, compte tenu d’une circulation du virus plus active dans ces territoires.

Il a également annoncé qu’il n’y aura pas de déconfinement dans les établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad) le 11 mai, faisant état par la même occasion d’une prime de 1.000 à 1.500 euros pour tous les salariés des maisons de retraite.

De son côté, Elisabeth Borne, ministre de la Transition écologique et solidaire a confirmé le port obligatoire du masque dans les transports en commun pour les plus de 11 ans, avec au moins 50 % de l’offre habituelle.

En Île de France, la RTAP passera de 30% du trafic à plus de 75% lundi prochain, de 7 % à 20% pour les offres de TER et de TGV puis jusqu’à 40% fin mai.

Une attestation de l’employeur sera obligatoire pour prendre les transports en île de France aux heures de pointe, a-t-elle dit, ajoutant que les trains, tramways et bus seront désinfectés au moins une fois par jour.

Pour sa part, le ministre de l’Education nationale Jean-Michel Blanquer a indiqué qu’un million d’écoliers seront accueillis avec 130.000 professeurs dès la semaine prochaine, notant que lundi, tous les professeurs rentreront.

Il a expliqué que 87 à 90% des communes ont préparé la rentrée la semaine prochaine, que 80 à 85% des écoles vont rouvrir à partir de lundi et que les collèges dans les départements verts vont rouvrir le 18 mai.

Le ministre de l’Intérieur Christophe Castaner a de son côté annoncé le rétablissement de la circulation sans attestation dès lundi dans un rayon de 100km, mais au delà de cette limite, “une nouvelle attestation” sera nécessaire. Elle sera téléchargeable sur le site du ministère.

Il a évoqué la possibilité d’une ouverture au cas par cas des plages et lacs, sur autorisation du préfet, faisant savoir que les frontières du pays restent fermés jusqu’à nouvel ordre, avec des restrictions en Europe jusqu’au 15 juin.

Le ministre de l’Economie Bruno Le Maire a annoncé de son côté que les centres commerciaux de plus de 40.000 m2 pourront rouvrir, sauf en Ile de France et que tous les commerces rouvriront à l’exception des lieux de convivialité comme les cafés et les restaurants.

Il a en outre assuré que l’Etat continuera d’être présent aux côtés des entreprises. Pour les petites entreprises et les indépendants, il a confirmé que le fonds de solidarité serait maintenu jusqu’à la fin du mois de mai.

Selon lui, 400.000 entreprises vont rouvrir ce qui représente 875.000 emplois et que les charges sociales seront supprimées pour les secteurs contraints à la fermeture.

A son tour, la ministre du Travail, Muriel Pénicaud a appelé les entreprises à recourir le plus possible aux télétravail et aux horaires décalés, faisant état de la possibilité pour certains centres de formations professionnelle à compter du 11 mai.

Avec MAP

Voir aussi

Accords entre Google et la presse française

France | Accords entre Google et la presse française

C’est un virage majeur dans les relations entre Google et la presse: le géant américain …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies. En savoir plus.