Fini les films porno à Tameslhout !

Gendarmerie royale

Les services de la de la d’ ont mis fin aux activités d’un réseau spécialisé dans le tournage de .
C’est un réseau dirigé par un ressortissant français propriétaire d’un hôtel à Tameslhout et professionnel de l’ .
Son démantèlement est intervenu suite à une plainte déposée par ce ressortissant français auprès des gendarmes de ce village situé au sud de . Le plaignant accusait son chauffeur particulier de l’avoir enlevé et lui avoir confisqué sa voiture. Suite à ces accusations, une enquête a été ouverte par la police judiciaire qui a auditionné l’employé

. Ce dernier a nié les faits qui lui étaient reprochés, ajoutant qu’il s’agissait juste d’une diffamation s’inscrivant dans le cadre d’un règlement de comptes contre lui par son employeur. Le chauffeur a affirmé avoir refusé de poser nu pour le compte de son patron et de jouer dans les que celui-ci tourne à .
Au fil des auditions, les propos du chauffeur se sont confirmés: il n’avait ni kidnappé son employeur, ni volé sa voiture.
Après enquête, le propriétaire de l’hôtel a fini par avouer qu’il tournait des films pornographiques avant de montrer aux enquêteurs des extraits de son «œuvre» mettant en scène des filles en plein ébats sexuels.

Lire aussi
BAD : 50 millions de dollars à la BCP

Bouchra Elkhadir

Voir aussi

CDT,Noubir Amaoui

Décès de Noubir Amaoui, ancien secrétaire général de la CDT

L’ancien secrétaire général de la Confédération démocratique du Travail (CDT), Noubir Amaoui, est décédé mardi …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Captcha Plus loading...