Le pape Benoît XVI est mort à l’âge de 95 ans (Vatican)

Le pape émérite Benoît XVI, dont la renonciation en 2013 avait pris le monde entier par surprise, s’est éteint samedi à 95 ans dans le monastère des jardins du Vatican où il s’était retiré.

« J’ai la douleur de vous annoncer que le pape émérite, Benoît XVI, est décédé aujourd’hui à 09H34, au monastère Mater Ecclesiae, au Vatican », a annoncé dans un communiqué le directeur du service de presse du Saint-Siège, Matteo Bruni.

Son corps sera exposé à partir de lundi matin dans le cadre solennel de la basilique Saint-Pierre pour permettre aux fidèles de le saluer.

La santé du théologien allemand s’était dégradée ces derniers jours, mais le Vatican avait indiqué vendredi que son état était « stationnaire » et qu’il avait participé à la célébration de la messe dans sa chambre jeudi.

Les funérailles du 265e pape devraient être célébrées par son successeur François à Rome, un événement inédit dans l’histoire deux fois millénaire de l’Eglise catholique auquel des dizaines de milliers de personnes pourraient assister, dont des chefs d’Etats.

Visite du Pape François au Maroc, une nouvelle page dans l’histoire du dialogue entre les religions

Son décès met fin à la cohabitation insolite de deux hommes en blanc: l’Allemand Joseph Ratzinger, brillant théologien peu à l’aise avec les bains de foule, et l’Argentin Jorge Bergoglio, jésuite doté d’une parole incisive qui a voulu remettre les pauvres et les migrants au centre de la mission de l’Eglise.

Après huit ans de pontificat marqué par de multiples crises, Benoît XVI avait été rattrapé début 2022 par le drame de la pédocriminalité dans l’Eglise. Mis en cause par un rapport en Allemagne sur sa gestion des violences sexuelles lorsqu’il était archevêque de Munich, il était sorti de son silence pour demander « pardon » mais avait assuré ne jamais avoir couvert de pédocriminel.

Sa renonciation, annoncée en latin le 11 février 2013, fut une décision personnelle liée à ses forces déclinantes et non à la pression de scandales, avait-il assuré dans un livre de confidences paru en 2016.

Par ce geste, inédit en six siècles, le premier pape allemand de l’Histoire moderne a ouvert la voie à ses successeurs dont les forces viendraient à décliner. François, âgé de 86 ans et souffrant de douleurs au genou, a lui-même laissé « ouverte » cette possibilité.

Proche-Orient : Les chemins qui mènent à Rome

LR/AFP

,

Voir aussi

Automobile,ford motor company,hybrides

Le géant américain de l’automobile Ford rappelle 100.000 véhicules hybrides

Le géant américain de l’automobile Ford a rappelé environ 100.000 véhicules de ses marques hybrides …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Captcha Plus loading...