Dakhla | Tenue du 3ème forum économique Africa Business Days

La troisième édition du forum économique “Africa Business Days” s’est tenue, lundi à Dakhla, dans l’objectif de développer les investissements et les échanges commerciaux entre les pays africains et d’accélérer le processus d’intégration économique régionale.

Ce forum, organisé par le conseil de la région Dakhla-Oued Eddahab en partenariat avec la chambre africaine de commerce et de services et le Centre régional d’investissement, vise à créer un espace d’échanges dynamique et riche entre les acteurs économiques marocains, africains et étrangers, et à promouvoir l’intégration économique et la coopération conjointe Sud-Sud.

Cet événement, dont l’invité d’honneur est la République du Tchad et qui a connu la participation d’acteurs économiques et de membres des chambres de commerce et de services d’Afrique, est un véritable forum d’interaction entre les expériences de nombreux milieux économiques, financiers et d’affaires pour le développement conjoint de dynamiques innovantes d’investissement.

L’ambassadeur, directeur général de l’Agence marocaine de coopération internationale (AMCI), Mohamed Methqal a souligné l’importance de l’organisation de ce forum dans la région de Dakhla-Oued Eddahab qui va contribuer au renforcement des partenariats Sud-Sud, au développement de l’investissement et des échanges commerciaux entre les pays africains, à l’accélération de l’intégration économique régionale et à la promotion de cette région et ses multiples potentialités.

Dans une allocution lue en son nom, M. Methqal a relevé que ce forum, qui met à l’honneur la République du Tchad, consacre le caractère séculaire et multidimensionnel des relations entre le Royaume du Maroc et les pays d’Afrique subsaharienne et qui sont marquées par la solidarité et le respect mutuel.

Il a affirmé, à cet égard, que SM le Roi Mohammed VI n’a eu de cesse, depuis Son intronisation, de plaider et d’agir pour une Afrique stable, moderne, ouverte, prospère, confiante en elle-même, assumant et prenant en charge son avenir.

Grâce à la vision initiée par Sa Majesté le Roi Mohammed VI, prônant une coopération sud-sud solidaire et agissante, une réelle dynamique nationale s’est mise en place depuis plus de vingt ans, associant à la fois le secteur public, le secteur privé, la société civile et toutes les forces vives du pays pour contribuer à l’émergence d’une Afrique nouvelle et forte, a-t-il dit.

Ouverture prochaine d’un consulat général du Cap vert à Dakhla

Le directeur général de l’AMCI a noté que le Royaume du Maroc et la République du Tchad partagent une convergence de vues totale grâce aux liens de fraternité et de coopération qui les unissent, précisant que l’excellence des relations politiques bilatérales est adossée à des liens économiques durables et une coopération riche et multiforme, comme en témoigne la multitude d’accords de coopération signés entre les deux pays dans différents domaines d’intérêt commun.

“Si notre relation est effectivement ancienne, elle est en renforcement constant et notre coopération se densifie en permanence”, a-t-il poursuivi, se félicitant de la position “constante, claire et sans ambiguïté” du Tchad sur la marocanité du Sahara.

Il a salué, dans ce cadre, la décision prise par la République du Tchad d’ouvrir prochainement un consulat général à Dakhla.

De son côté, le président de la région Dakhla-Oued Eddahab, El Khattat Yanja a souligné que ce forum économique, auquel ont participé d’importants acteurs économiques africains, constitue une occasion pour présenter les potentialités de la région en tant que porte d’entrée du Royaume vers les pays du continent et une véritable passerelle pour renforcer les relations entre le Maroc et sa profondeur africaine.

Il a ajouté que cet évènement dénote l’intérêt particulier qu’accorde cette région en particulier et le Royaume du Maroc en général, à un développement économique intégré, inclusif et durable dans ses dimensions élargies et basé sur une coopération Sud-Sud et Nord-Sud mutuellement avantageuse et sur e principe gagnant-gagnant.

“La région Dakhla-Oued Eddahab chemine dans cette voie. Elle ambitionne de bâtir des relations économiques multiples, homogènes et libératrices d’énergies qui contribuer à propulser tant nos régions du Sud, que notre continent par des leviers générateurs de croissance durable et de développement intégré”, a-t-il affirmé.

M. Yanja a relevé que la région Dakhla-Oued Eddahab confirme son adhésion à la politique visionnaire de SM le Roi Mohammed VI qui vise à mettre la façade atlantique du Sahara marocain au service du développement, de la coopération et de l’intégration économique avec l’Afrique et à renforcer les liens qui unissent le Royaume aux autres pays du continent.

La Marche Verte est plus qu’un événement ponctuel, une philosophie qui anime la Nation marocaine

L’ambassadeur de la République du Tchad au Maroc, Hassan Adoum Bakhit Haggar a indiqué que la nouvelle vision de l’Afrique en matière de développement repose sur la nécessité pour les pays du continent de s’appuyer sur leurs propres ressources et moyens et de bâtir une complémentarité entre eux pour faire face aux défis communs, appelant le secteur privé à jouer son rôle dans la création de la valeur et des emplois et la mise en place de partenariats gagnant-gagnant.

Il a ajouté que le Tchad, qui participe aux travaux de ce forum économique avec une importante délégation, souhaite conclure des partenariats et des accords de coopération, notamment avec le Maroc qui offre des opportunités exceptionnelles aux pays africains dans le cadre d’une relation sud-sud de développement économique.

Lors de ce forum, trois accords de partenariat ont été signés entre la chambre africaine de commerce et de services, la chambre de commerce, d’industrie, d’agriculture, des mines et de l’artisanat du Tchad, le conseil national des entrepreneurs du Tchad et African Global Health.

A cette occasion, deux présentations ont également été présentées sur “Le Tchad, terre d’opportunités économiques : industries, agriculture, élevage, zones économiques” et “Dakhla, une plateforme économique aux potentialités importantes”.

Le programme de ce forum prévoyait également des débats sur des sujets tels que “La zone de libre-échange intercontinentale africaine : développement des routes, des réseaux ferroviaires et des ports atlantiques en Afrique”, “Le patrimoine immatériel africain, un moteur pour l’économie ?” et “Le financement des projets, quels outils dans un contexte de crises et de pénuries ?”.

Ce forum économique s’est déroulé en présence notamment du wali de la région de Dakhla -Oued Eddahab, gouverneur de la province de Oued Eddahab, Ali Khalil.

LR/MAP

,

Voir aussi

Marché du travail,chômage,HCP

Marché du travail | Le taux de chômage en hausse à 13% en 2023 (HCP)

Le taux de chômage a progressé entre 2022 et 2023, passant de 11,8% à 13% …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Captcha Plus loading...