samedi 16 décembre 2017

Soupe d’hiver à la m’khinza

Pour les coups de froid, les grippes et les rhumes, rien de mieux qu’une soupe à la plante m’khinza. Il est presque impossible de définir avec exactitude le nom de cette plante sauvage qu’est la m’khinza. Pour certains, il s’agit de Dysphania ambrosioides, nommée aussi Chenopodium ambrosioides ou thé du Mexique, Epazote ou encore Ambroisie, ou tout simplement Anserine (nom latin potentilla anserina). Chez nous, en tous cas, la m’khinza est une plante connue et reconnue. C’est à son odeur (désagréable) qu’elle doit son nom.

Ingrédients

– 100 g de semoule fine «smida»
– ½ càc de poudre de graines de fenouil «nafae».

– ½ càc de poudre de graines de carvi «karouya».
– 2 branches de m’khinza hachée
– ½ càc de poudre de graines de cumin
– 3 grains d’ails écrasés
– Du sel
– 2 càs d’huile d’olive

Préparation

Dans une marmite, faites bouillir 2 litres d’eau. Ajoutez dans l’eau frémissante le sel et la semoule en touillant. Ensuite, ajoutez l’ail écrasé, les épices et la m’khinza. Laissez cuire 30 minutes. En fin de cuisson, versez dans cette soupe l’huile d’olive et mélangez. Servez immédiatement.

Voir aussi

Gratin de petites pommes de terre et jambon de dinde fumé

Ingrédients – 20 petites pommes de terre du même calibre, épluchées– 20 tranches de jambon …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter du Reporter

Pour recevoir les dernières actualités et mises à jour de notre équipe.

Félicitations vous êtes bien inscrit(e) !

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer des services, contenus ou publicités adaptés selon vos centres d'intérêts. En savoir plus.