Flash Infos

Chine-USA : Vers une guerre froide

Chine-USA : Vers une guerre froide

Les rapports entre la Chine et le futur gouvernement des Etats-Unis continuent de se tendre. Alors que Donald Trump a déjà multiplié les affronts contre Pékin, sur le niveau du yuan, les barrières douanières ou encore Taïwan, son futur secrétaire d’Etat , Rex Tillerson, s’en est à nouveau vertement pris au géant asiatique devant le Sénat américain. Auditionné pour la confirmation de sa nomination, le futur chef de la diplomatie américaine a dénoncé la stratégie chinoise en mer de Chine du Sud où, d’après le Pentagone, l’Empire du Milieu multiplie les constructions. «Nous allons devoir envoyer un signal clair à la Chine, pour lui signifier que les constructions sur les îles doivent cesser et, ensuite, que [son] accès à ces îles ne sera plus permis», a déclaré l’ex-PDG d’ExxonMobil, sans préciser comment ces restrictions seront mises en place. «C’est une menace pour l’ensemble de l’économie, si la Chine est capable d’imposer ses volontés sur le passage (de navires, ndlr) à travers ces eaux», a ajouté Rex Tillerson, alors que Pékin revendique la quasi-totalité de cette vaste zone hautement stratégique, car présumée riche en hydrocarbures. «Construire des îles et ensuite installer des équipements militaires sur ces îles, c’est la même chose que la prise de la Crimée par la Russie», a-t-il ensuite lâché, critiquant Moscou au passage. 

Concernant Taïwan, sujet éminemment crispant entre Donald Trump et le gouvernement chinois, Rex Tillerson a souligné que les Etats-Unis n’abandonneront pas leur engagement à défendre l’île, militairement si nécessaire. Il s’est, en revanche, démarqué du président-élu concernant le principe de «Chine unique», en affirmant n’être pas au courant d’un quelconque projet d’abandon de cette «politique».

Patrice Zehr

Voir aussi

FMI Situation moins catastrophique qu'anticipée

FMI | Situation “moins catastrophique”qu’anticipée, selon Kristalina Georgieva

La directrice générale du Fonds monétaire internationale (FMI), Kristalina Georgieva a indiqué mardi que l’économie …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies. En savoir plus.